Adapter la préparation au combat des Forces armées aux nouveaux défis sécuritaires

Publié le : jeudi, 13 février 2020 16:10   Lu : 25 fois
Adapter la préparation au combat des Forces armées aux nouveaux défis sécuritaires

ALGER- Le général-major, Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP) par intérim, a souligné, jeudi à In-Guezzam, la nécessité d’assurer une adaptation optimale de la préparation au combat des Forces armées à l’ensemble des nouveaux défis sécuritaires rencontrés le long de nos frontières, notamment Sud.

A l’occasion de sa visite en 6e Région Militaire, le Général-Major par Intérim, Saïd Chanegriha, a supervisé, le 13 février 2020, l’exécution d’un exercice tactique avec munitions réelles "Hoggar-2020", au niveau du champ de tirs et de manœuvres à Hassi-Tiririne, relevant du Secteur Opérationnel d'In Guezzam, et ce, dans le cadre de l’exécution du programme de préparation au combat pour l’année 2019/2020, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

"Le développement effectif et l’amélioration réelle du niveau atteint aujourd’hui par nos Forces Armées, dans toutes leurs composantes, nécessitent que soit accordée une importance majeure à la préparation rigoureuse et efficiente des exercices de différents niveaux et plans, et que la préparation au combat soit menée vers une nouvelle phase, devant revêtir davantage de professionnalisme, en termes de planification et de précision de l’exécution", a affirmé le Général-Major dans une rencontre avec les personnels des unités ayant exécuté l'exercice tactique "Hoggar-2020".

Après avoir félicité les "grands efforts fournis" par les personnels des unités ayant exécuté cet exercice, "parfaitement réussi", le général-major, Saïd Chanegriha a relevé que l’objectif "étant d’assurer une adaptation optimale à l’ensemble des nouveaux défis sécuritaires rencontrés le long de nos frontières, notamment Sud, et ce, --a-t-il précisé-- dans le cadre de la stratégie clairvoyante adoptée par le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire, sous la conduite du Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense nationale, et à la faveur de ses orientations".

Pour lui, cette stratégie "a donné ses fruits sur le terrain, à travers les résultats positifs sans cesse enregistrés par nos unités déployées sur l’ensemble du territoire national, grâce aux efforts laborieux et persévérants de nos vaillants hommes qui ont fait preuve de capacités et d’aptitudes élevés, en termes de maîtrise des équipements modernes et des technologies de pointe, en dotation, afin de réunir tous les facteurs de sécurité et de stabilité dans notre pays".

L’exercice a été exécuté par les unités organiques du Secteur Opérationnel d'In Guezzam, appuyées par des unités relevant des Forces Aériennes, des avions de transport et de ravitaillement en carburants, des avions de chasse, des hélicoptères d'appui-feu et des drones.

Avant cela, le chef d'état-major de l'ANP par intérim avait suivi un exposé présenté par le Commandant de la Région, portant sur l’idée générale de l’exercice et sur les étapes de son exécution et ce à l'issue de la cérémonie d'accueil au niveau du champ de tirs et de manœuvres à Hassi-Tiririne, et en compagnie du Général-Major Mohamed Adjroud Commandant de la 6e Région Militaire.

Cet exercice vise la "consolidation des aptitudes au combat et de coopération entre les différents états-majors, en sus de l’entrainement des commandements et des états-majors à la préparation, à la planification et à la conduite des opérations face aux éventuelles menaces. Le Général-Major, Chef d’Etat-Major de l’ANP, a ensuite suivi de près le déroulement des actions de combat exécutées par les unités engagées.

L’ensemble de ces actions de combat ont été marquées, a-t-on indiqué, dans toutes leurs étapes, par un "haut degré de professionnalisme et un excellent niveau tactique et opérationnel, ce qui dénote les grandes capacités combatives des équipages et des commandants et ce, à tous les niveaux, notamment en termes d’exploitation optimale du terrain et de la parfaite coordination entre les unités participantes".

L’exercice reflète également les aptitudes "élevées des cadres en matière de montage et de conduite des différentes actions de combat, et des personnels en termes de maîtrise de l’emploi des différents systèmes d’armes et équipements mis à disposition, ce qui a contribué à la réalisation de résultats très satisfaisants, traduits par la précision des tirs par les différentes armes", a relevé le communiqué du MDN .

Selon la même source, cet exercice a été ponctué par une opération de héliportage d’un détachement de Troupes Spéciales, qui avait pour mission la destruction des colonnes arrières ennemies, sous la protection d’avions de chasse, en plus d'une opération de parachutage de divers systèmes chargés de munitions, de provisions et d'équipements médicaux destinés au soutien des forces amies.

Dans le même sillage, des avions de chasse ont été ravitaillés en carburant en vol par un avion ravitailleur, sous la protection de deux avions de combat, une opération délicate qui a été couronnée par un "franc succès", qui reflète les capacités et le professionnalisme "élevé" de nos Forces Aériennes.

Le Général-Major a procédé, ensuite, à l'inspection de l'hôpital de campagne qui a été déployé à l'occasion de l'exécution de cet exercice tactique et qui dispose de tous les services médicaux nécessaires dont ceux dédiés aux interventions chirurgicales.

Il a ensuite inspecté les unités du Secteur Opérationnel d'In Guezzam et les formations ayant pris part à cet exercice, ajoute le communiqué.

Adapter la préparation au combat des Forces armées aux nouveaux défis sécuritaires
  Publié le : jeudi, 13 février 2020 16:10     Catégorie : Algérie     Lu : 25 foi (s)   Partagez