Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 18ème jour de la campagne référendaire (VERBATIM)

Publié le : samedi, 24 octobre 2020 21:03   Lu : 0 fois

ALGER - Voici des expressions marquantes tirées des interventions samedi des animateurs du 18ème jour de la campagne référendaire sur l'amendement de la Constitution, initié par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune:

- Hoyam Benfréha, ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels à Mascara: le projet d’amendement de la Constitution "ouvre à l'Algérie de nouveaux horizons permettant de réaliser le changement escompté par le Hirak. Il intervient aussi pour traiter des dysfonctionnements et combler les vides et les lacunes enregistrés dans le passé.

- Youcef Belmehdi, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs à Laghouat: "les citoyens qui se sont rendus aux urnes pour élire leur nouveau président de la République, sont aujourd'hui invités à parachever le projet qui lance la nouvelle Algérie, à travers l'amendement de la Constitution".

- Arezki Berraki, ministre des Ressources en eau à Alger: "il est impératif de conjuguer les efforts lors du 1er novembre prochain en vue de mener à bien cette échéance, de relever le défis et de négliger les voix appelant à entraver la volonté publique".

- Mounir Khaled Berrah, ministre de la Numérisation et des Statistiques à Bouira: "le mouvement populaire a permis au peuple algérien de s'exprimer et réclamer un véritable changement et l'instauration d'un Etat moderne, fondé sur de nouvelles bases. La Constitution est le fondement de tout Etat, et le prochain référendum revêt une importance particulière".

- Kaoutar Krikou, ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme à Jijel: le projet d’amendement de la Constitution "reflète fidèlement la satisfaction des revendications populaires en réduisant les écarts sociaux et en œuvrant à bâtir une économie solide et compétitive par l’encouragement des initiatives des jeunes et la consolidation des efforts et du rôle de la société civile dans la gestion des affaires publiques".

- Kamel Rezig, ministre du Commerce: l'amendement de la Constitution "nous permettra de revoir toutes les lois de la République et d'opérer le changement engagé dans le programme électoral du président de la République, Abdelmadjid Tebboune".

- Aïssa Belakhdar, conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses: "la constitutionnalisation de la Déclaration du 1er Novembre 1954 dérange certaines parties, car cette Déclaration est la résultante des efforts des révoltes populaires et de tous ceux qui se sont sacrifiés pour l’unité de l'Algérie et son indépendance".

- Nazih Berramdane, conseiller auprès du président de la République chargé du mouvement associatif et la communauté nationale à l’étranger à Oran: "le mouvement associatif, au vu du nombre d’articles portés dans le projet d’amendement constitutionnel, sera un partenaire dans la prise de décision et dans la réalisation du développement économique du  pays, dans un cadre démocratique participatif effectif".

- Tayeb Zitouni, secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND) à Alger: "il faut voter par +oui+ à la Constitution le jour du référendum à la faveur des nobles principes contenus dans ce document, afin d'emprunter le droit chemin vers une Algérie nouvelle fondée sur le développement".

- Fatima-Zohra Zerouati, présidente de Tajamoue Amal El Djazair (TAJ) à Ghardaïa: "l'amendement de la Constitution permet à notre pays de rectifier les dysfonctionnements du passé en toute sécurité. Contribuez au succès de ce rendez-vous électoral et à participer massivement pour hisser l'Algérie au rang des grands pays en termes de développement et de modernisation".

- Filali Ghouini, Mouvement El Islah à Sétif: "Voter ‘oui’ mettra un terme aux pratiques bureaucratiques et aux injustices antérieures, et consacrera l'Etat de droit, les libertés et la loi, ainsi que les institutions élues".

- Ahmed Dane, vice-président du mouvement national d’El Binaa à Oran: "le projet d'amendement de la Constitution permettra le retour à la légitimité populaire pour renforcer la souveraineté nationale".

- Boualem Limani, président de l’association nationale "Fidèle au serment" à Chlef: "le vote par "Oui" est synonyme d'une nouvelle page dans l’édification d'une nouvelle Algérie".

- Abdelkrim Khadri, président de l’organisation nationale pour la préservation de la mémoire et la transmission du message des martyrs (ONPMTMM) à Illizi: le projet d'amendement de la Constitution "constitue la pierre angulaire de l’édification d'une Algérie nouvelle qui unira tout le peuple dans le cadre d'un Etat de justice sociale, d'égalité et de droit".

- Adel Ghebouli,  président du Forum des Compétences algériennes (FCA): le projet d'amendement constitutionnel vise à "créer les conditions de développement durable et insuffler une véritable dynamique pour stimuler l'investissement, conforter les entreprises économiques et encourager l'émergence de petites et moyennes entreprises".

Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 18ème jour de la campagne référendaire (VERBATIM)
  Publié le : samedi, 24 octobre 2020 21:03     Catégorie : Algérie     Lu : 0 foi (s)   Partagez