Les services de sécurité n'ont jamais été instruits de réprimer les marches

Publié le : mercredi, 17 avril 2019 18:05   Lu : 10 fois
Les services de sécurité n'ont jamais été instruits de réprimer les marches

ALGER- Le ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, Hassane Rabehi a affirmé, mercredi à Alger, que les services de sécurité "n'ont reçu aucune instruction" de réprimer les marches populaires appelant au changement et à la rupture avec le régime en place.

"J'atteste que les services de sécurité n'ont reçu aucune instruction de la part du gouvernement ni des cercles dirigeants, à l'effet de réprimer les marches", a souligné M. Rabehi lors d'une conférence de presse animée à l'issue de la réunion du conseil de Gouvernement, en réponse à une question relative à "la répression" des marches populaires et à un mauvais traitement qu'auraient subi, dans un centre de police, des citoyennes ayant participé à ces marches.

"Nous avons des services de sécurité et une Armée républicaine qui ne se donneront jamais le droit ou la liberté d'utiliser la force contre les citoyens", a-t-il poursuivi, saluant ces marches exprimant "l'amour de l'Algérie.

Dans le même sillage, le Porte-parole du gouvernement a démenti "une quelconque forme de musèlement de l'opposition", précisant que "les  médias publics n'ont jamais été instruits dans ce sens, et demeurent ouverts à tous, pour peu que soit respectés l'intérêt suprême du pays et le citoyen".


Lire aussi: Services de sécurité: continuer à faire face avec fermeté à toute forme de violence


Evoquant le discours du Général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), dans lequel il avait appelé à poursuivre les individus impliqués dans des affaires de corruption et de dilapidation des deniers publics, M. Rabehi a qualifié ce discours de "décisif", estimant qu'il (le Général de corps d'armée) "avait certainement des informations sur la base desquelles il a parlé de ce dossier, sans omettre le rôle de la Justice dans le traitement de ce genre d'affaires".

A une question sur des ministres empêchés par les citoyens d'effectuer des visites dans certaines wilayas, le ministre a relevé "un nombre de contestataires non représentatif des populations de ces wilayas", appelant, face à "ces manipulations, tout un chacun, notamment les médias, à la sensibilisation à l'impératif de préserver l'intérêt suprême du pays".

Rappelant, dans ce cadre, que les membres de l'actuel gouvernement "sont les enfants du peulpe", M. Rabehi a expliqué que "ce staff est là pour gérer les affaires courantes et veiller au parachèvement des projets lancés au service du citoyen".

 

Les services de sécurité n'ont jamais été instruits de réprimer les marches
  Publié le : mercredi, 17 avril 2019 18:05     Catégorie : Algérie     Lu : 10 foi (s)   Partagez