Coïncidant avec la finale de la CAN, des marches populaires dans une ambiance de stade

Publié le : vendredi, 19 juillet 2019 17:43   Lu : 105 fois
Coïncidant avec la finale de la CAN, des marches populaires dans une ambiance de stade

ALGER - Les marches populaires et pacifiques qui se sont poursuivies pour le 22ème vendredi consécutif à Alger, se sont déroulées dans une ambiance de stade avec des slogans à la gloire de l'équipe nationale de football qui disputera ce vendredi (20h) au Caire la finale de la Coupe d'Afrique des nations contre son homologue du Sénégal.

Même si la mobilisation citoyenne n'a pas fléchi en cette journée caniculaire qui boucle le 5ème mois des marches populaires, une bonne partie de ceux qui étaient habitués de se rendre à Alger-centre pour manifester, ont changé de direction pour se diriger vers stade du 5-Juillet, situé sur les hauteurs de la capitale où le match sera retransmis en direct sur des écrans géants en présence d'un public record.

En ce sens, les premiers supporters avaient commencé à affluer vers le stade du 5-Juillet juste après la prière du vendredi, ont constaté des journalistes de l'APS, le temple du football algérien ayant affiché complet vers 17h30.


Lire aussi: CAN-2019: à J-1 de la finale, les Algériens retiennent leur souffle


En même temps et à la place du 1er-Mai, des autobus ont été mis à la disposition des citoyens et des marcheurs pour les transporter au stade du 5-Juillet afin de suivre en public la retransmission de la finale de la CAN-2019.

Les manifestants qui sont quand même sortis en masse, semblent toutefois avoir l'esprit au Caire dans la mesure où plusieurs d'entre eux ont arboré le maillot de l'équipe nationale et scandé des slogans que l'on a l'habitude d'entendre dans les stades. Le drapeau algérien est également l'unique emblème soulevé par les manifestants qui ont emprunté l'itinéraire habituel.

 

Pas d'incidents ou d'interpellation ce vendredi

 

Ils ont arpenté les principales rues et artères de la capitale dans un climat serein avant de se regrouper au niveau de la Grande-Poste, le Boulevard Amirouche, la rue Hassiba Benbouali et la place Maurice Audin où un dispositif sécuritaire renforcé a été déployé. A noter qu'aucun incident n'a été déploré et aucune interpellation n'a été enregistrée ce vendredi.

Scandant les slogans habituels, les manifestants ont réitéré leur attachement au départ de tous les symboles de l'ancien système, "le changement radical", "la consécration de la justice et de la démocratie", ainsi que " la lutte contre la corruption" et "le jugement de tous ceux qui ont été impliqués dans la dilapidation des deniers publics".

Des manifestants ont pour leur part appelé à "la libération de tous les détenus politiques", et brandi des pancartes et banderoles sur lesquelles on pouvait lire: "La souveraineté appartient au peuple", "Les Algériens khawa khawa" (Les Algériens sont frères), au moment où d'autres ont exhorté la société civile et les partis politiques à dégager une plateforme pour aller dans les plus brefs délais à un dialogue inclusif et sans exclusion.


Lire aussi: Forum civil: Proposition d'une liste de personnalités pour mener la médiation et le dialogue


Dans ce sillage, le Forum civil pour le changement (FCPC) avait proposé mercredi dernier une liste de personnalités nationales, d'anciens responsables, des militants des droits de l'Homme, des syndicalistes, des académiciens et des personnalités de la société civile pour mener la médiation et le dialogue.

Réagissant à l'initiative du Forum, le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, l'a qualifiée de "pas positif", annonçant que des consultations seront engagées pour la "constitution de ce panel", dont la composition définitive sera annoncée "prochainement".

Le chef de l'Etat "considère qu'il s'agit d'un pas positif dans le sens de la concrétisation de la démarche proposée par l'Etat", a indiqué la présidence de la République dans un communiqué.

La présidence de la République a réaffirmé, dans ce contexte, que "ce dialogue, prôné également par notre Armée nationale populaire et sur lequel a insisté à maintes reprises le Général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'ANP, qui s'est engagé à l'accompagner, reste l'unique moyen pour construire un consensus fécond, le plus large possible, de nature à permettre la réunion des conditions appropriées pour l'organisation, dans les meilleurs délais, de l'élection présidentielle, seule à même de permettre au pays d'engager les réformes dont il a tant besoin".

Coïncidant avec la finale de la CAN, des marches populaires dans une ambiance de stade
  Publié le : vendredi, 19 juillet 2019 17:43     Catégorie : Algérie     Lu : 105 foi (s)   Partagez