Plan d'action: la protection des deniers publics au centre des interventions des députés

Publié le : jeudi, 13 février 2020 12:13   Lu : 12 fois
Plan d'action: la protection des deniers publics au centre  des interventions des députés

ALGER- La majorité des membres de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont mis l'accent, mercredi, dans leurs interventions aux séances de débat général autour du projet de Plan d'action du Gouvernement, sur l'impératif de protéger les derniers publics contre toute forme de menace ou de détournement et de trouver les mécanismes idoines à même de concrétiser ce plan.

Les députés du Parti du Front de libération nationale (FLN) ont valorisé, dans ce sens, les acquis réalisés durant ces derniers mois, dont la poursuite en justice des auteurs de délits de corruption et de détournement de deniers publics, estimant que ces acquis demeurent insuffisants, d'où la nécessité de mettre en place de véritables mécanismes de contrôle.

La députée du parti FLN, Saida Azzoug a proposé d'infliger une peine d'emprisonnement à perpétuité à l'encontre de tout individu dont l'implication dans des affaires de détournement de derniers publics est prouvée et de requalifier ce délit en crime de haute trahison, outre l'élaboration de rapports annuels par la Cour des comptes visant le contrôle des derniers publics.

De leur côté, les députés du Mouvement de la société pour la paix (MSP) ont insisté sur l'impérative révision du système éducatif, devenu un terrain d'expérimentation durant la dernière décennie.


Lire aussi: Plan d'action du Gouvernement: la protection des deniers publics au centre des interventions des députés


Ils ont évoqué, en outre, le secteur de la santé qui souffre de plusieurs problèmes dont la mauvaise gestion.

Les députés du Front El Moustaqbal et du Rassemblement national démocratique (RND), ont fustigé, quant à eux, l'absence de chiffres et l'imprécision des délais de mise en œuvre et des moyens de financement des projets dans le plan d'action du Gouvernement, présenté mardi dernier par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad.

Evoquant le secteur de la Justice et l'impérative consécration de l'indépendance de la Justice et des médias, les députés ont insisté sur la nécessité d'ouvrir des chantiers de réformes politiques profondes en adéquation avec les aspirations du peuple algérien.La séance de jeudi après-midi sera consacrée à la réponse du Premier ministre aux interrogations des députés.

Plan d'action: la protection des deniers publics au centre des interventions des députés
  Publié le : jeudi, 13 février 2020 12:13     Catégorie : Economie     Lu : 12 foi (s)   Partagez