Le National Energy Globe Award 2019 décerné à un projet de recherche algérien

Publié le : jeudi, 11 juillet 2019 19:11   Lu : 265 fois
Le National Energy Globe Award 2019 décerné à un projet de recherche algérien

TIPASA - La fondation autrichienne "Energy Glob Foundation" a décerné jeudi le National Energy Globe Award, le prix de l'environnement le plus prestigieux au monde, à une équipe de recherche algérienne relevant de l'Unité de développement des équipements solaires (UDES) de Bou Ismail (Tipasa) ayant présenté un projet sur l’efficacité énergétique.

Ce prix a été attribué à l’équipe lauréate lors d’une cérémonie, en présence de l'ambassadeur de la République d'Autriche en Algérie et de cadres du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Le projet lauréat de ce prix prestigieux porte sur la réutilisation de déchets industriels (dans ce cas de la pâte à papier) pour fabriquer des isolants thermiques écologiques permettant une meilleure efficacité énergétique dans le bâtiment.

Le projet a été conduit par une équipe de recherche algérienne dirigée, pendant deux ans, par le chercheur Mourad Chikhi, au niveau de l’UDES.

La recherche avait pour objet la production d’un matériau naturel à partir de déchets industriels rejetés par le Groupe Tonic- industrie emballage.

Toujours selon les explications fournies sur place, cette innovation porte sur l’exploitation des eaux industrielles du groupe "Tonic-industrie" qui produit près de 30 millions de tonnes de déchets de papier/ an.

Le procédé en question préconise le séchage de ces eaux industrielles en vue de l’obtention d’une pate à papier qui sera transformée en un matériau de construction, représenté par des isolants thermiques écologiques, en lieu et place de matériaux non écologiques importés de l’étranger, a indiqué à l’APS le chercheur Chikhi.

"Il existe d’innombrables autres applications pour ce matériau écologique, notamment dans le secteur des équipements solaires", a souligné ce jeune chercheur (37 ans), qui a rejoint l’équipe de l’UDES depuis 2009. "Notre objectif est de valoriser le recyclage des déchets industriels pour en faire des matières premières écologiques", a-t-il ajouté, non sans exprimer la "joie" de son équipe de recherche à l’égard de ce prix décerné par cette fondation autrichienne.

Le chercheur a lancé un appel aux opérateurs économiques en vue de s’"intéresser à cette innovation, au même titre qu’à toutes les autres innovations des chercheurs des différentes unités du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER)."

A titre indicatif, Mourad Chikhi a fait savoir qu’un "taux de 69% des eaux industrielles rejetées par le Groupe Tonic, sont des eaux polluées pouvant être exploitées dans cette innovation", assurant, en outre, que tous les tests physico-chimiques réalisés à ce jour "ont attesté de l’efficience énergétique de ce nouveau matériau, considéré sans risques pour la santé humaine", a-t-il assuré.

A son tour, l'ambassadeur de la République d'Autriche, Peter Elsner Mackay, qui avait procédé à la remise du prix, a souligné la "grande importance" de cette distinction au service de l’efficience énergétique et de l’humanité.

Il a également félicité l’équipe de recherche pour le développement de ces " équipements et applications héliothermiques exploitables dans le secteur du bâtiment".

Le diplomate autrichien a exprimé son souhait de voir ce projet "profiter à l’humanité à travers sa généralisation par le réseau de l’industrie du papier, dans un objectif de réduire l’effet de serre, à l’échelle mondiale", a-t-il observé.

Peter Elsner Mackay a fait part, en outre, de 187 pays participants à ce prix national Energy Globe qui est attribué, chaque année, à des projets axés sur l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la conservation des ressources. Sachant que cette distinction permettra à l’équipe algérienne lauréate de participer à un prix international organisé par la même fondation.

Selon l'ambassadeur de la République d'Autriche en Algérie, ce prix, qualifié, par lui, d'"Oscar de la recherche scientifique" visant la réduction de l’effet de serre, a enregistré la participation de 25.000 projets de recherche, depuis son institution en 1999.

"Ce prix est un important soutien aux équipes de recherches de l’UDES, travaillant sur de nombreux projets, axés sur l’environnement, l’énergie, l’agriculture, le logement et l’innovation de modèles d’équipements pour, entre autres, le dessalement de l’eau de mer, le séchage solaire, l’isolation thermique, le chauffage et refroidissement de l’eau et la valorisation des matériaux de construction", a déclaré, pour sa part, le directeur de l’UDES, Belkacem Bouzid.

Quant yassaâ Noureddine, Directeur du CDER, il a souligné l’existence d’une "réelle volonté pour l’encouragement des équipes de recherches, à travers la mise à leur disposition de tous les moyens nécessaires".

"Nous sommes fiers de la distinction de ce projet, par ce prix de l’environnement, considéré parmi les plus prestigieux au monde", s’est-il félicité.

Le National Energy Globe Award 2019 décerné à un projet de recherche algérien
  Publié le : jeudi, 11 juillet 2019 19:11     Catégorie : Economie     Lu : 265 foi (s)   Partagez