GENEVE- La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a exprimé mardi sa grave préoccupation face au fait que des milliers de civils sont toujours bloqués dans les zones en conflit en Libye.
NEW YORK - Le Conseil de sécurité a prorogé mardi le mandat de la mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental de six mois jusqu’au 31 octobre prochain, réitérant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.
NEW YORK - Le Front Polisario a regretté mardi "l’incapacité" du Conseil de sécurité à condamner "les actions déstabilisatrices" du Maroc qui risquent de "saper un processus politique déjà fragile".
KHARTOUM - Le Conseil militaire de transition (CMT) au pouvoir au Soudan a réaffirmé mardi son engagement à négocier avec les principales forces d'opposition, affirmant son opposition totale à l'installation du chaos dans le pays.
PARIS - L'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé, a déploré, la "division très profonde" au sein du Conseil de sécurité de l'ONU au sujet de la situation en Libye, appelant l'instance onusienne à "refaire un minimum d'unité" pour mettre fin à l'agression des troupes de Khalifa Haftar contre Tripoli, ont rapporté mardi des médias locaux.
KHARTOUM - Le Conseil militaire de transition du Soudan a annoncé mardi que 12 militaires avaient été tués et plus de 100 autres blessés depuis l'éviction du président soudanais Omar el-Béchir le 11 avril dernier.
NEW YORK- Le Conseil de sécurité vote mardi pour proroger le mandat de la Minurso de six mois mais sans parvenir à un consensus sur le projet de résolution qui fait l’objet de réserves de trois pays membres.
WASHINGTON - Les Etats Unis ont appelé leurs ressortissants désireux de se rendre au Maroc à faire preuve de "prudence" et de rester "vigilants", évoquant de possibles attaques terroristes contre des lieux touristiques, ont rapporté mardi des médias locaux.
NEW YORK- L’adoption du projet de résolution sur la Minurso, prévue mardi, devrait enregistrer l’abstention de la Russie et probablement celle de l’Afrique du Sud qui jugent le texte présenté par les Etats-Unis comme étant " déséquilibré".
NEW YORK (Nations unies )- Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres a mis en garde lundi contre "une vague inquiétante" de violences basées sur l'intolérance et la haine des fidèles de diverses religions.