TRIPOLI - A ce jour, 272 personnes ont été tuées et 1282 autres ont été blessées dans les combats qui opposent le gouvernement libyen soutenu par l'ONU et l'armée établie à l'est du pays autour et à l'intérieur de la capitale, Tripoli, a déclaré mercredi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).
VLADIVOSTOK (Russie) - Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un s'est félicité jeudi des pourparlers "très substantiels" après deux heures de tête-à-tête avec le président russe Vladimir Poutine à Vladivostok où les deux dirigeants ont tenu leur premier sommet.
ROME - L'envoyé spécial des Nations unies pour la Libye, Ghassan Salamé, a dit mercredi à Rome espérer que les contacts qu'il a pu avoir avec les belligérants sur le terrain "portent leurs fruits" avant le ramadhan.
NEW YORK- Le Conseil de sécurité s’est réuni mercredi au niveau des experts pour examiner le projet de résolution américain sur la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (Minurso).
RABAT - Plusieurs milliers d'enseignants contractuels marocains ont manifesté mardi et mercredi dans les rues de la capitale Rabat pour réclamer leur droit d'intégration dans les rangs de la fonction publique, dénonçant la décision du ministère de l'Education de fermer les portes du dialogue sur leur revendication, ont rapporté des médias locaux.
 WASHINGTON- L’administration américaine se prépare à dévoiler son plan de paix au Moyen-Orient en début juin, un projet qualifié par l’autorité palestinienne de mort-né.
ALGER- La crise politico-militaire en Libye aggravée par l'offensive lancée par les troupes de Khalifa Haftar depuis le 4 avril en cours contre la capitale Tripoli continue de susciter l'inquiétude au plans interne et externe, insistant sur la responsabilité notamment de la communauté internationale à imposer le respect de la légitimité politique dans le pays.
KHARTOUM - Un train plein de centaines de manifestants rejoignant le rassemblement devant le QG de l'armée pour réclamer au Conseil militaire de transition un transfert du pouvoir aux civils est arrivé mardi à Khartoum, selon des médias locaux.
PARIS- Le président du Conseil présidentiel du Gouvernement d'union nationale libyen (GNA), Fayez al-Sarraj a dénoncé le soutien "non proportionné" de la France à Khalifa Haftar, se disant "surpris" et "perplexe" face à la position française en Libye.
LE CAIRE - La présidence égyptienne a annoncé, mardi, la conclusion d'un accord lors du sommet consultatif sur le Soudan au Caire, prévoyant une période de transfert du pouvoir du Conseil militaire soudanais à un gouvernement civil de transition dans un délai de trois mois au lieu de 15 jours comme l'avait exigé l'Union africaine, appelant toutes les forces politiques du pays à "la préservation de l'unité et la stabilité du Soudan".