ALGER- La Ligue des Uléma, prédicateurs et Imams des pays du Sahel a condamné l'attentat terroriste qui a ciblé une position de l'armée tchadienne dans le bassin du lac Tchad, appelant à "la conjugaison des efforts pour éradiquer les phénomènes de l'extrémisme violent et du terrorisme".
ALGER - Les pays voisins de la Libye ont réaffirmé, à l'issue de leur 11ème réunion ministérielle, tenue lundi à Alger, leur engagement en faveur d’une solution durable à la crise libyenne, laquelle "ne peut se réaliser sans la voie politique et le dialogue".
PARIS - Le chef de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon a lancé dimanche un appel à ses 7 millions d'électeurs du premier tour à se "fédérer" pour les élections législatives de juin afin de s'opposer àEmmanuel Macron, "nouveau monarque présidentiel".
PARIS- Marine Le Pen a affirmé dimanche que son parti était devenu en France "la première force d'opposition" lors de l'élection présidentielle, se targuant d'un résultat "historique" après ce scrutin remporté par le centriste Emmanuel Macron.
PARIS - Une "nouvelle page s'ouvre" pour la France, celle "de l'espoir et de la confiance retrouvés", a déclaré Emmanuel Macron, élu dimanche président de la République française.
PARIS - Le candidat du mouvement En Marche ! , Emmanuel Macron (39 ans) a été élu dimanche, à l’issue du 2e tour de l’élection présidentielle, président de la République française en battant largement sa rivale du Front national (FN), Marine Le Pen, et bouleverse ainsi la hiérarchie politique française.
WASHINGTON - L’ONG américaine Human Rights Watch (HRW) a affirmé que le Maroc a failli à ses obligations internationales en expulsant en avril dernier une cinquantaine de réfugiés syriens de ses territoires.
PARIS - Les Français ont commencé à se rendre dimanche aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle afin de décider qui dirigera le pays pendant les cinq prochaines années, le centristepro-européen Emmanuel Macron ou la candidate d'extrême droite Marine Le Pen.
GHADAMES (sud de la Libye)- Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a affirmé samedi a Ghadamès avoir perçu une "forte volonté" chez l'ensemble des parties libyennes de recourir à la réconciliation nationale, exprimant la disponibilité de l'Algérie à partager son expérience dans ce domaine en vue de contribuer au règlement de la crise libyenne.
TRIPOLI - Au total 168 migrants, dont l'embarcation était à la dérive en Méditerranée au large de la Libye, ont été sauvés samedi par les garde-côtes libyens, ont rapporté des médias. "Nous avons trouvé deux embarcations. L'une d'elle transportait 168 migrants et l'autre était à deux milles nautiques de la première. Faute de moyens, nous n'avons pu sauver (que les migrants qui étaient à bord) de la première embarcation", a déclaré Ashraf al-Badri, un membre des garde-côtes cité par les médias. "Les 168 rescapés ont été conduits sur la base navale de Tripoli où une assistance humanitaire leur a été fournie notamment par des membres de l'Organisation internationales pour les migrations (OIM)", a-t-il ajouté. Pour sa part, le porte-parole de la marine libyenne Ayoub Kacem a confirmé que "les garde-côtes n'étaient pas en mesure d'effectuer une deuxième opération de sauvetage samedi". "Ce genre d'opération prend beaucoup de temps. Nous n'avons pas assez de moyens", a-t-il expliqué. Il a critiqué le rôle des organisations humanitaires internationales qui selon lui "se contentent de fournir une assistance aux migrants après leur sauvetage". "Il vaudrait mieux que ces organisations nous fournissent des équipements et des navires pour pouvoir sauver plus de migrants", a-t-il ajouté. Vendredi, un total de 371 migrants tentant de rejoindre l'Europe avaient été sauvés par des pêcheurs au large de la ville de Zouara (ouest), selon l'OIM. Parmi eux, "129 personnes qui étaient en route vers les côtes européennes à bord d'un canot pneumatique ont été braquées puis abandonnées en pleine mer par un groupe armé", a indiqué le général Kacem. "Des hommes armés à bord d'un canot rapide les ont pourchassés puis les ont dépouillés de leurs biens ainsi que du moteur de leur embarcation, à quelque cinq milles nautiques au large de la ville de Zouara (ouest)", a-t-il dit.…