L’appel des candidats à préserver la stabilité de l’Algérie, largement répercuté par la presse de l’Est

Publié le : samedi, 23 novembre 2019 09:23   Lu : 0 fois

CONSTANTINE - Les quotidiens de l’Est du pays ont répercuté samedi l’appel des candidats à la magistrature suprême à renforcer le front interne pour préserver la stabilité du pays, au septième jour de la campagne électorale pour la présidentielle du 12 décembre prochain.

Seybous Time, édité à Annaba a réservé une page pour relayer l’appel depuis Tiaret, du candidat Ali Benflis, à "consolider le front interne sur la base de la confiance placée dans les institutions de l'Etat, l'unité entre le peuple et son armée et la préservation de l'Etat national" et a rapporté l’engagement de Abdelkader Bengrina, depuis Relizane à faire face à "ceux qui veulent attenter à la sécurité de l'Algérie".

La publication a également relevé la déclaration de Abdelmadjid Teboune à Constantine assurant que la tenue la présidentielle en cette conjoncture précise, était "un impératif national pour sauver le pays des menaces qui le guettent et barrer la route aux comploteurs".

De même, dans ses pages réservées à la campagne électorale, Annasr, édité à Constantine est revenu sur le meeting des candidats Bengrina et Teboune  à Relizane et Constantine et la détermination du premier  "à faire face" à "ceux qui veulent attenter à la sécurité de l'Algérie" et la conviction du second que la tenue la présidentielle en cette conjoncture était "un impératif national pour sauver le pays des menaces qui le guettent".

Le Quotidien de Constantine a préféré donner une "recap" sur une semaine de campagne électorale et le rédacteur de l’article a estimé que "c’est une campagne électorale a minima ( ) dans une ambiance lourde et une fébrilité manifeste".

Pour le rédacteur de l’article, "l’amorce de cette campagne sera peut-être le 7 décembre prochain avec la tenue envisagée d’un débat télévisé entre les cinq prétendants à la magistrature suprême".

La même publication a répercuté la déclaration de Abdelaziz Belaïd affirmant depuis Oran, que "l’Algérie a besoin, aujourd’hui, d’un dirigeant de la génération post-indépendance" et a relayé celle de Bengrina depuis  El-Bayadh, sur l’impératif de gagner la bataille de la sécurité alimentaire pour préserver la souveraineté de l’Algérie et également celle de Mihoubi soutenant depuis Illizi, que "le Sahara est l’alternatif réel de l’Algérie pour les prochaines décennies".

L’Est Républicain paru ce samedi a largement répercuté les meetings des cinq candidats de la magistrature suprême dans les quatre coins du pays commentant dans un autre article "qu'au 6ème jour de la campagne électorale, aucun des 5 candidats n’est arrivé à se distinguer par rapport à ses concurrents, ni sur le plan de la communication, ni sur celui du programme proprement dit".

Seybous Time, Annasr ont relayé la déclaration du  ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, ministre de la Culture par intérim, affirmant depuis Tindouf, que les médias nationaux sont mobilisés pour la réussite de la Présidentielle du 12 décembre prochain,  et qualifiant l’évènement de "rendez-vous important qui ouvrira la voie à une nouvelle ère en Algérie".

L’appel des candidats à préserver la stabilité de l’Algérie, largement répercuté par la presse de l’Est
  Publié le : samedi, 23 novembre 2019 09:23     Catégorie : Régions     Lu : 0 foi (s)   Partagez