Le projet de loi relative à l'organisation territoriale, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud

Publié le : vendredi, 06 décembre 2019 15:49   Lu : 2 fois
Le projet de loi relative à l'organisation territoriale, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud

ALGER - Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune a qualifié le projet de loi relatif à l'organisation territoriale du pays adopté, d'"important acquis" devant redynamiser le développement et permettre d'opérer des réformes profondes et globales, notamment dans le Grand Sud.

Intervenant à l'issue de l'adoption par les membres du Conseil de la Nation du projet de loi complétant et modifiant la loi N 84-09 du 4 février 1984 relatif à l'organisation territoriale du pays, lors d'une plénière présidée par le président du Conseil par intérim, Salah Goudjil, M. Dahmoune a précisé que "cette loi intervient au moment opportun et s'inscrit en droite ligne avec la dynamique sociopolitique que connait le pays, une dynamique marquée par le changement et les réformes profondes", qualifiant cette loi de "décision historique" à même de contribuer à la réalisation du développement économique durable dans le pays.

Pour le ministre, cette loi, qui s'ajoute au décret présidentiel portant création de 44 circonscriptions administratives, devra changer complètement la situation au niveau local et permettra aux collectivités locales bénéficiaires de réaliser leur décollage escompté.

Cet acquis renforcera également les efforts visant à concrétiser d'autres réalisations, a-t-il ajouté précisant que la feuille de route du développement local et de l'aménagement du territoire n'est qu'à son début et que toutes les régions du pays auront leur part de réforme et de développement". Dans ce sens, il a affirmé que la réforme administrative sera consolidée par d'autres nouvelles lois.

Rappelant, à ce propos, la loi sur les collectivités territoriales, le code sur la fiscalité locale et les différentes lois relatives aux réformes politiques, M. Dahmoune a insisté sur l'impératif d'appuyer la décentralisation, de réaliser les processus de développement, de soutenir les compétences et de consolider les fondements de l'Etat de droit et de la démocratie élargie en vue d'aller de l'avant et booster, ainsi, le développement".

Par ailleurs, le représentant du gouvernement a estimé que "la présidentielle 2019 constitue un tournant historique aspiré par tous afin de concrétiser le changement et de renforcer les réformes profondes.

De son côté, le rapporteur de la Commission des affaires juridiques, administratives, des droits de l'Homme, de l'organisation locale, de l'aménagement du territoire et du découpage territorial, a considéré que cette loi "est un nouvel acquis devant concrétiser le nouveau découpage administratif dans le Grand Sud".

Le même responsable a affirmé que la prochaine présidentielle " constitue également une occasion pour adresser un message de patriotisme à ceux qui veulent déstabiliser ce pays", saluant "toutes les réalisations accomplies grâce au Hirak populaire pacifique et à l'Armée nationale populaire (ANP)".

"C'est pour la première fois dans l'histoire du pays, que nous vivons une transition d'une ère de corruption à une  autre d'édification et de développement en faveur des générations montantes".

Le projet de loi relative à l'organisation territoriale, un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud
  Publié le : vendredi, 06 décembre 2019 15:49     Catégorie : Régions     Lu : 2 foi (s)   Partagez