La chasse, un passe temps qui reprend ses lettres de noblesse à Boumerdes  

Publié le : dimanche, 22 décembre 2019 12:14   Lu : 21 fois
La chasse, un passe temps qui reprend ses lettres de noblesse à Boumerdes   

BOUMERDES- La chasse est un passe temps qui reprend progressivement ses lettres de noblesse à Boumerdes ces dernières années après un désintérêt qui a suivi son interdiction durant la décennie noire.

La wilaya compte actuellement plus de 400 chasseurs organisés dans 24 associations couvrant tout le territoire de Boumerdes et affiliées à la Fédération de chasse de la wilaya, présidée par Youcef Benaâmane.

"L’organisation des chasseurs de la wilaya en associations vise à faciliter et encadrer cette activité à caractère sportif, d’autant plus qu’elle s’appuie sur l’usage d’une arme légère pour attraper une proie ou un gibier dans des lieux généralement reculés, ou situés en montage", a indiqué à l’APS M. Benaâmane.

Dans un souci de qualification et de structuration des amateurs de ce sport-hobby, les services des forêts de Bourmedes, en charge de ce secteur, assureront des sessions de formation théoriques et pratiques au profit de la totalité des chasseurs (au nombre de plus de 400) adhérents aux associations de chasse de la wilaya, et ce tout au long de l’année 2020, a-t-on appris auprès du conservateur local des forêts.

Les sessions de formation, d’une durée de trois jours chacune, sont dictées par la législation régissant cette activité, portant sur l’obligation de "l’organisation de stages de formation au profit deschasseurs, en vue d'obtenir une attestation d'habilitation nécessaire pour la délivrance d’un permis de chasse", a précisé à l’APS Hamadouche Hocine, en marge de l’ouverture de la première session de formation du genre dans la wilaya, au profit de 50 chasseurs stagiaires.

Il a ajouté que le permis de chasse en question accorde à son propriétaire le droit de chasse pendant la période d’ouverture de cette activité, avec la désignation des espèces autorisées à la chasse, et de la période d’interdiction de la chasse, connue pour être la période de reproduction des espèces concernées.

La session de formation, composée de cours théoriques et pratiques, "permet de sensibiliser les stagiaires sur les potentialités de la wilaya en matière de gibier et sa répartition dans les zones climatiques de la wilaya, ainsi que les maladies affectant ce patrimoine, notamment", selon le chef du service de protection de la faune et de la flore à la Conservation des forêts, Sidi Ahmed Baâziz.

Le volet théorique a trait à la réglementation de l’activité de chasse et aux règles de sécurité la régissant, au moment ou les exercices pratiques portent sur le maniement des armes et les questions relatives à la sécurité, et les gestes de secourisme à adopter en cas d’accidents de chasse, tout en mettant l’accent sur les espèces menacées et protégées, dans le but de préserver la biodiversité.

"Cette formation est très bénéfique pour les chasseurs, notamment au volet sanitaire et préventif, car ils sont informés des principales maladies du gibier et leur prévention, ainsi que sur les zoonoses susceptibles d’être contractées par eux, et les moyens de reconnaître une proie morte ou pas",a indiqué, à l’APS, le vétérinaire spécialiste Sara Messaoud Bouraghda.

De nombreux chasseurs bénéficiaires de cette session de formation, abritée par l’Institut national de tourisme et d’hôtelleries d’El Kerma de Boumerdes, ont exprimé leur "satisfaction" à l’égard de cette initiative susceptible de "contribuer  au relèvement du niveau des connaissances théoriques des pratiquants de ce sport-hobby", ont-ils indiqué.

"Cette formation est primordiale pour l’obtention du permis de chasse.

Elle permet de pratiquer la chasse dans un cadre organisé et légal, garant de la protection du chasseur", ont-ils ajouté.

 

 

 

 

La chasse, un passe temps qui reprend ses lettres de noblesse à Boumerdes  
  Publié le : dimanche, 22 décembre 2019 12:14     Catégorie : Régions     Lu : 21 foi (s)   Partagez