Ouargla: mise en service d'un plateau technique d'analyses physico-chimiques

Publié le : mercredi, 14 octobre 2020 15:25   Lu : 1 fois
Ouargla: mise en service d'un plateau technique d'analyses physico-chimiques

OUARGLA- Un plateau technique d'analyses physico-chimiques (PTAPC) a été mis en service à l'Université Kasdi Merbah d'Ouargla (UKMO), a-t-on appris mercredi du secrétaire général de cet établissement de l'enseignement supérieur.

Implantée au niveau du pôle universitaire-3, cette nouvelle structure contribuera aux efforts menés dans le cadre de l'ouverture de l'université sur son environnement socio-économique, à travers la valorisation de la recherche scientifique, a indiqué Messaoud Seggai.

Le PTAPC-Ouargla a pour missions principales de faire bénéficier le secteur économique du savoir-faire analytique, en adéquation avec les besoins en émergence, et de participer au perfectionnement et au développement de nouvelles méthodes d'échenillage, d'extraction et d'analyse, selon sa fiche technique.

Il s'implique aussi dans l'accompagnement du secteur socio-économique, à travers la formation et la mise à niveau des techniques d'analyses physico-chimiques, ainsi que l'exécution de travaux d'études de référence et d'expertise pour le compte du secteur socio-économiques, dans le domaine de l'analyse physico-chimique, a expliqué le responsable.

Composé de 27 laboratoires dotés d'équipements de pointe, le PTAPC-Ouargla est chargé, entre autres, des recherches et des d'analyses de contrôle-qualité des produits agroalimentaires et phytosanitaires, l'extraction et l'analyse de molécules à valeur ajoutée à partir des plantes sahariennes, l'analyse toxicologique des extraits naturels, le développement de bio-pesticides et la caractérisation d'un vaccin (sérum) anti-scorpionique, relèvent des cadres de l'UKMO approchés par l'APS.


Lire aussi: Relier la carte de la formation universitaire aux besoins de l'environnement socioéconomique


Le projet s'inscrit dans le cadre d'un plan initié par la direction générale de la Recherche scientifique et du Développement technologique (DGRSDT), pour réaliser sept installations similaires à l'échelle nationale, ont-ils fait savoir.

Ces plateaux sont appelés à consolider les capacités nationales d'analyses physico-chimiques de la communauté universitaire et du secteur socio-économique et industriel (organismes d'Etat, collectivités locales, PME-PMI, groupes industriels et autres), participer à la recherche scientifique et le développement des sciences analytiques dans différents domaines (santé, sécurité alimentaire, environnement, matériaux, produits industriels et pétroliers, ressources rares), selon les données de la DGRSDT.

Il s'agit, en outre, de la mise en place de normes et de directives basées sur les résultats analytiques, l'expertise, le contrôle de qualité des produits importés et exportés, et de l'établissement d'une plateforme d'échange entre le monde industriel, les unités de recherche et les universités, d'après la même source.

Ouargla: mise en service d'un plateau technique d'analyses physico-chimiques
  Publié le : mercredi, 14 octobre 2020 15:25     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 1 foi (s)   Partagez