Le système waqf amené à jouer pleinement son rôle

Publié le : mardi, 20 octobre 2020 17:50   Lu : 2 fois
Le système waqf amené à jouer pleinement son rôle

MASCARA- Le système wakf est amené à jouer pleinement son rôle comme soutien aux efforts de l'Etat pour le développement du pays, a indiqué mardi à Mascara le ministre des Affaires religieuses et Wakfs, Youcef Belmehdi.

"L'Etat œuvre à développer le système waqf pour lui permettre de jouer pleinement son rôle comme l’une des sources de développement, comme jadis, durant les périodes précédant la colonisation française, lorsque le waqf servait à la réalisation et la gestion de nombreuses installations dont des ouvrages d’alimentation en eau potable, des routes et des établissements d’éducation et de santé", a indiqué le ministre lors d'une visite à l’école coranique "Mustapha Remassi" de la ville de Tighennif, don d’un bienfaiteur pour l'utiliser comme école d'enseignement du Coran.

M.Belmehdi a appelé les citoyens, en général, et les gestionnaires, en particulier, à faire revivre le domaine des waqf, à travers l’enregistrement des biens aux waqfs dans tous les domaines selon la possibilité, et les exploiter au service de la société comme soutien aux efforts de l’Etat dans tous les secteurs."

Le ministre, qui a effectué une visite de travail à la wilaya de Mascara, a salué l’initiative du donateur waqf de l’école coranique baptisée au nom de l’un des ses ancêtres, Mustapha Remassi, un des savants de la wilaya de Mascara. Une école qui peut accueillir 80 apprenants du Coran et comprend quatre locaux commerciaux dont les revenus sont exploités pour la gestion de l’école.

A la mosquée de la "Moubayaâa" de la ville de Mascara, qui a accueilli la deuxième allégeance à l’Emir Abdelkader en février 1833, le ministre a affirmé la prise en charge du dossier de réhabilitation de la mosquée avec l’aide du ministère de la Culture, en sa qualité d’un des symboles de l’Algérie ayant participé avec ses étudiants à la libération de la ville d’Oran du joug espagnol, puis dans la résistance contre le colonisateur français, selon les explications fournies au ministre.

Youcef Belmehdi a également insisté, lors de l’inspection du projet de réalisation de la mosquée pôle de la wilaya, sur l'accélération de la cadence des travaux afin de rattraper le grand retard enregistré dans les travaux qui avaient démarré en 2012, ainsi que sur l'achèvement des travaux de la mosquée qui peut accueillir quelque 10.000 fidèles et comprend d’importantes annexes.

Au centre culturel islamique de Mascara, le ministre a fait remarquer la coïncidence de la célébration du Mawlid ennabaoui, cette année, avec celle de l’anniversaire du déclenchement de la glorieuse révolution du 1er novembre 1954 et d’organisation d’un événement national important, en l’occurrence le référendum sur la révision de la Constitution, qui ouvrira de nouveaux horizons devant l’Algérie lui permettant de réaliser le changement attendu et la lutte contre la corruption.

M.Belmehdi a également salué le rôle des Imams des mosquées dans la sensibilisation des citoyens sur la nécessité de se conformer aux mesures de prévention contre la Covid-19 et leurs actions avec différentes parties pour aider les familles nécessiteuses dans les moments difficiles, en plus d’avoir continué à exercer leurs nobles missions de diffusion des valeurs et d’enseignement du Coran.

Au village "Kâaïdia", dans la commune de Maoussa, le ministre a inauguré une nouvelle mosquée baptisée au nom de "Othmane Ibn  Affane",  compagnon du prophète (QSSSL) pouvant accueillir 120 fidèles et comprenant une école coranique.

Le ministre a également inauguré, dans la commune d'El Mamounia, le siège de la zaouia Boutchichia et posé la première pierre pour la réalisation d’une mosquée au centre urbain de la commune de Mohammadia.

Le système waqf amené à jouer pleinement son rôle
  Publié le : mardi, 20 octobre 2020 17:50     Catégorie : Société     Lu : 2 foi (s)   Partagez