Secteur de l'Intérieur : 2020, une étape phare dans le processus de modernisation

Publié le : mercredi, 10 février 2021 18:28   Lu : 53 fois
Secteur de l'Intérieur : 2020, une étape phare dans le processus de modernisation

ALGER- L'année 2020 a été une étape phare dans le processus de mise en œuvre de la stratégie de modernisation dans le secteur de l'Intérieur, ce qui est traduit notamment par le progrès accompli dans la production des documents biométriques et le suivi en temps réel de l'avancement des projets enregistrés dans les zones d'ombre, a indiqué mercredi le ministère de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire.

Dans son bilan d'évaluation de la mise en œuvre de la stratégie de modernisation du secteur de l'Intérieur pour aboutir à la gouvernance électronique, le ministère a indiqué que l'année 2020 a été "une étape phare dans le processus de mise en œuvre de la stratégie de modernisation" dans laquelle il s'est référé à "une approche globale et multisectorielle guidée par le programme du président de la République et de ses instructions successives dans ce sens".

En concrétisation du 25e engagement du programme du président de la République concernant "la concrétisation d'une mutation numérique pour améliorer la communication, généraliser l'utilisation des TIC particulièrement dans les administrations du service public, développer la gouvernance du secteur économique", les services du ministère se sont attelés en 2020 à faire avancer plusieurs ateliers pour "faciliter les mesures administratives et rapprocher l'administration du citoyen".

Dans le cadre de cette démarche, le secteur a veillé au développement de la production des différents documents biométriques, un volet qui coïncide avec l'introduction des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans un mode de gestion moderne des différents dossiers d'actualité pour faciliter les mesures administratives qui exigent une coordination et un suivi permanents aux plans central et local.

Dans ce sens, le bilan indique que le nombre global des passeports biométriques produits a atteint 15.760.371 passeports, dont 753.746 produits en 2020.

Jusqu'à aujourd'hui, le total des cartes d'identité biométriques a atteint 19.689.242 cartes, dont 2.482.779 cartes ont été produites l'année dernière" .


Lire aussi : La corruption et la bureaucratie doivent être combattues "inlassablement


Pour ce qui est du nombre global des permis de conduire biométriques produits, il a atteint  1.253.381, dont 804.087 produits en 2020", ajoute-t-on de même source.

Le bilan a évoqué, dans le même cadre, les facilitations et les prestations à distance, décidées dans le but de rapprocher l'Administration du citoyen.

Les services du ministère de l'Intérieur ont développé, à ce titre, un nombre d'applications, à l'instar d'une plateforme numérique dédiée au traitement des demandes de certificats de capacité pour la Communauté algérienne établie à l'étranger, une démarche ayant permis à "28.325 résidants à l'étranger, de déposer leur demande en ligne".

Un total de 27.326 ont été traitées, soit 98,07% des demandes déposée, précise la même source.

Pour ce qui est de la prestation de retrait à distance des documents d'état civil, le bilan relève le retrait de "plus de 232.000 documents d'état civil en un mois depuis son lancement", précisant que les documents délivrés via cette plateforme sont sécurisés grâce à un code à réponse rapide (QR).

Parmi les points positifs de ce service, " l'allégement du fardeau pour le citoyen, ainsi que la rationalisation des dépenses publiques". Ainsi, "plus de 26 millions de feuille imprimées annuellement, ont pu être économisées. Idem pour l'enveloppe budgétaire allouée aux communes, laquelle dépasse 110 million de Da/an.

Toujours concernant les applications qui ont été mises au point à cet effet, la plateforme numérique dédiée à la demande d'inscription des associations communales, comités de quartier et des agglomérations, a permis l'inscription de " 6294 associations", d'autant que 88.61 % de ces demandes ont été traitées en ligne, en un délai ne dépassant pas 10 jours après leur dépôt".

Même chose pour le dossier de rapatriement des ressortissants algériens bloqués à l'étranger en raison du Coronavirus, pour lequel une plateforme numérique a été mise au point. Le bilan fait état de  "l'évacuation de 34.000 citoyens résidant à l'étranger et de l'inscription de 21695 autres".

Dans l'objectif de s'adapter à la situation induite par la pandémie et dans le but de réduire les déplacements et les regroupements, un nombre de formulaires peuvent désormais être téléchargés depuis le site web du ministère, comme les aides relatives à la gestion des effets de la pandémie.

 

== Développement des systèmes informatiques pour moderniser la gestion centrale et locale ==

En 2020, un système informatique national a été mis en place pour le suivi du dossier des zones d'ombre. Ce système a permis de recenser "13587 zones", d'inscrire les projets, de suivre leurs avancements et d'enregistrer les projets réceptionnés dans ces régions.

Dans le même sillage, un autre système informatique a été mis au point pour le suivi de la situation de 19807 écoles primaires en termes de structures, équipements, restauration, transport et demandes de travaux.

Il a été mis en place une application pour le suivi de la prime de scolarité octroyée à 2.7 millions citoyens à raison de 5000 DA.

Dans le domaine de l'habitat, le secteur a mis en place un fichier national des demandeurs de logement permettant le recensement et la numérisation des demandes enregistrées, toutes formules confondues, avec possibilité d'accès à d'autres dossiers numériques, entre autres les revenus et la propriété pour mieux cibler les priorités.

Dans le cadre de la gestion des actions de solidarité à l'occasion du mois sacré, une application a été créée pour suivre l'avancement des opérations et l'actualisation des listes des bénéficiaires. Le nombre de primes octroyées s'est élevé à 1.7 millions.

Une autre application a été lancée pour le recensement des bidonvilles portant les données géographiques de ces quartiers et contribue à la constitution d'un dossier sur les familles qui y habitent. Elle permet aussi de contrôler des opérations de démolition de ces endroits grâce aux images satellites.

Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur a lancé des applications relatives à l'efficacité énergétique au niveau local pour le suivi de la conversion du parc roulant essence-GPL permettant d'enregistrer 1221 véhicules convertis.

Le ministère a, en outre, créé une application pour le suivi du réseau d'éclairage public permettant ainsi de recenser "180.000 nouveaux points éclairés" et plus de 173.000 lampes remplacées par des lampes halogènes.

Media

Secteur de l'Intérieur : 2020, une étape phare dans le processus de modernisation
  Publié le : mercredi, 10 février 2021 18:28     Catégorie : Algérie     Lu : 53 foi (s)   Partagez