Centenaire de la naissance de Mammeri, une forte réhabilitation pour ce fervent militant de Tamazight (HCA) 

Publié le : samedi, 13 mai 2017 16:33   Lu : 29 fois
Centenaire de la naissance de Mammeri, une forte réhabilitation pour ce fervent militant de Tamazight (HCA) 
APS PHOTOS © 2017

ORAN - La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri représente une "forte réhabilitation" pour cet écrivain et chercheur qui a tant lutté pour le Tamazight, a souligné samedi à Oran le Secrétaire général du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, à l’ouverture d'un colloque national sur "l’œuvre mammérienne revisitée à l’aune du 7e Art".

Dans une allocution d’ouverture du colloque, organisé au Théâtre Régional d’Oran "Abdelkader Alloula", Si El Hachemi Assad a indiqué que cette réhabilitation est d’autant plus importante qu’elle intervient dans un climat d’ouverture marqué par la constitutionnalisation de Tamazight comme langue officielle et nationale, ajoutant que la manifestation permet également de "corriger les concepts afin de réaliser une véritable réconciliation linguistique entre les Algériens, loin des extrémismes".

Le même responsable a considéré cette initiative comme le "meilleur moyen de communication entre les Algériens conscients de leur appartenance à ce territoire et de la spécificité multiculturelle qui les caractérise", signalant que le 22e anniversaire de la création du HCA, coïncidant avec le mois de mai, "ne pouvait être mieux célébrée qu’avec Mouloud Mammeri".

De son côté, le représentant du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au colloque, Chorfa Sif El-Hak, a souligné que le colloque revêt une "grande importance". "Les œuvres de Mouloud Mammeri adaptées au cinéma représentent un service rendu à la culture algérienne", a-t-il estimé, ajoutant que les œuvres de ce grand écrivain et chercheur "doivent être étudiées sous tous les aspects".

M. Chorfa a indiqué que la manifestation est une "grande contribution pour la mise en exergue du génie des penseurs algériens comme Mouloud Mammeri".

Pour sa part, le wali d’Oran, Abdelghani Zaalane, a indiqué que le colloque étudie l’£uvre "d’un des géants de l’Algérie dont l’héritage est à préserver et à diffuser, notamment parmi les jeunes". Il a estimé, en outre, que, de par ses œuvres et ses travaux, l’écrivain "n’est pas mort", qualifiant la démarche du HCA de scientifique et de méthodologique, surtout qu’il s’agit de la préservation des trois composantes de la personnalité algérienne, à savoir l’Islam, l’Arabité et l’Amazighité.

Le colloque sur "l’œuvre mammérienne à l’aune du 7e Art", organisé avec le concours de l’Association Numidya, s’intéresse à plusieurs axes, notamment la relation entre la littérature et le cinéma, les échanges et les complémentarités entre les deux genres, les problématiques de l’adaptation cinématographie d’œuvres littéraires, l’expérience algérienne dans le domaine de l’adaptation, ainsi qu’une lecture critique de "L’opium et le bâton" et de "La colline oubliée", deux œuvres majeures de Da Lmulud.

La célébration du centenaire de la naissance de Mouloud Mammeri qui s'étale sur toute l’année 2017, est placée sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Une exposition d’ouvrages de Mouloud Mammeri et de travaux consacrés à cet écrivain a été organisée, à cette occasion, au niveau du hall du TRO. Le public a découvert la réédition de quelques-uns des ouvrages de Mouloud Mammeri, notamment "La colline oubliée", "L’opium et le bâton", "Le banquet", "Le sommeil du juste" et "La traversée". Les œuvres en tamazight de Mouloud Mammeri seront, quant à elles, éditées dans un coffret, telles ses pièces de théâtre et ses poèmes en kabyle.

Centenaire de la naissance de Mammeri, une forte réhabilitation pour ce fervent militant de Tamazight (HCA) 
  Publié le : samedi, 13 mai 2017 16:33     Catégorie : Culture     Lu : 29 foi (s)   Partagez