L’exportation hors hydrocarbures nécessite "accompagnement et savoir faire"

Publié le : lundi, 22 mars 2021 18:15   Lu : 10 fois
L’exportation hors hydrocarbures nécessite "accompagnement et savoir faire"

BOUIRA - Le processus d'exportation hors hydrocarbures, pour les opérateurs économiques, à Bouira et à Tizi-Ouzou, nécessite "tout un accompagnement et un savoir-faire", a indiqué, lundi, le chef de l’inspection régionale des douanes, l’inspecteur Faissal Daoudi.

"Bouira et Tizi-Ouzou renferment d’importantes potentialités industrielles et agricoles pouvant permettre à ces deux wilayas d’occuper les premières places, à l’échelle nationale et régionale, en matière d’exportation en dehors des hydrocarbures", a souligné dans une déclaration à l'APS, l’inspecteur Daoudi, en marge d’une journée d’étude sur les exportations organisée par la chambre locale de commerce à la maison de la culture Ali Zaamoum de Bouira.

L’inspection régionale des douanes de Tizi-Ouzou participe à cette journée d’étude afin d’apporter son soutien aux opérateurs économiques engagés dans le processus de l’exportation hors hydrocarbures.

"Notre soutien consiste à assurer et accorder toutes les facilitations douanières à ces exportateurs afin qu’ils puissent exporter leurs produits comme, notamment, l’huile d’olive et le gypse", a-t-il expliqué.

L'usine de production de gypse d’El Adjiba, les huileries "Azemmour" et "Ithri Olive" de M’Chedallah, ainsi que des unités de fabrication de médicaments et de produits pharmaceutiques, étaient présentes à l’exposition avec plusieurs variétés de produits.

En 2020, l’entreprise "Ithri Olive" a réussi plusieurs opérations d’exportation d’une quantité globale de 80 tonnes d’huile d’olive destinée à des pays européens. "+Ithri Olive+ a exporté vers le Canada, la France et la Belgique, 80 tonnes d’huile d’olive en 2020", a indiqué à l’APS le président du Comité national du secteur oléicole, M. Arezki Toudert, ajoutant "q'une autre quantité de 20 tonnes d’huile d’olive est en cours d'exporatation vers l’Europe " par la même entreprise.

Toutes ces entreprises constituent un véritable tissu industriel qui peut permettre de "booster les exportations hors hydrocarbures. Ces opérateurs sont armés de volonté, mais ils manquent d’accompagnement et de savoir-faire pour booster leurs exportations", a souligné l’inspecteur des douanes, Faissal Daoudi.  

"Cet accompagnement porte sur les facilitations douanières et bancaires accordées aux opérateurs pour les encourager plus à exporter leurs produits", a-t-il expliqué.

De son côté, Sami Abdelmalek, directeur de la chambre du commerce, organisatrice de la journée d’étude, a tenu à préciser que cette rencontre "est organisée pour expliquer aux exportateurs les différentes mesures de facilitations douanières et bancaires pour les encourager davantage à produire et à exporter afin de diversifier l’économie et sortir de la rente pétrolière".

L’exportation hors hydrocarbures nécessite "accompagnement et savoir faire"
  Publié le : lundi, 22 mars 2021 18:15     Catégorie : Economie     Lu : 10 foi (s)   Partagez