Ouverture du 1er salon international de l’exportation et de la logistique

Publié le : mardi, 06 juillet 2021 19:36   Lu : 7 fois
Ouverture du 1er salon international de l’exportation et de la logistique

ALGER - Le 1er salon international de l’exportation et de la logistique 2021 a ouvert ses portes mardi à Alger avec la participation de plus de 150 exposants nationaux, dont des industriels, transporteurs et exportateurs, relevant de différents secteurs.

Cette manifestation de trois jours, organisée la société d’ingénierie de l’innovation et de la prospective économique (Fnipec),en partenariat avec la chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex) et la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA), a été inaugurée par le Chef de cabinet du ministère du Commerce , Redouane Allili et le directeur général du commerce extérieur auprès du même ministère, Khaled Bouchlagham.  

A cette occasion M. Allili a assuré la détermination de son secteur à accompagner les opérateurs économiques qui souhaiteraient se positionner sur le marché international, notamment le marché africain à travers des facilitations administratives et logistiques.

Pour sa part, M. Bouchlagham a insisté sur les opérations d’exportation régulières des produits algériens vers l’étranger afin de permettre aux producteurs nationaux de se positionner durablement sur les marchés internationaux, notamment le marché africain qui présente de grandes opportunités aux entreprises nationales.

Il a estimé que la promotion des exportations hors hydrocarbures impliquait nécessairement le développement et la modernisation de la logistique. "Les deux choses sont intimement liées car les charges du transport et le stock de la marchandise influent sur les prix", a-t-il argué.


Lire aussi: Plus de 40 entreprises au Salon national de l'industrie céramique


D’autre part, il a affirmé que la diplomatie économique algérienne a fait d’énormes efforts pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures ces dernières années.

Il a rappelé à ce propos que les exportations nationales hors hydrocarbures ont enregistré un bond de 80% durant les cinq premiers mois de l’année en cours par rapport à la même période de l’année précédente.

De son coté, Hichem Saïdi, PDG de Fnipec a affirmé que ce salon, le premier du genre, s’inscrit en droite ligne avec la stratégie des pouvoirs publics sur la diversification de l’économie nationale et la promotion des exportations hors hydrocarbures notamment vers les pays limitrophes et le contient africain d’une manière globale.

           

"La maison africaine de l'exportation": un espace d'échange interafricain

 

Dans cette perspective de mise en place de la stratégie nationale de l’exportation (SNE), M. Saïdi a annoncé l’ouverture de la Maison africaine de l’exportation, à partir du 8 de ce mois de juillet, en soulignant le rôle de ce  nouveau groupement économique dans la promotion des produits nationaux sur les marchés du continent.

"Cet espace d’échanges entre les intervenants du commerce extérieur et les opérateurs économiques pourrait constituer un des instruments d’accompagnement des exportateurs qui souhaiterait pénétrer le marché africain en mettant à leur disposition une banque de données sur la réglementation du marché national et ceux des pays cibles et les procédures d’exportation en vigueur ", a-t-il expliqué.

Il a ajouté que les missions de la Maison africaine de l’exportation seront destinées aux pays du continent africain avec l’ambition de constituer une plateforme d’échanges et de rencontres d’affaires qui consolidera les manifestations d’intérêt de la communauté d’affaire nationale et celle du reste des pays du continent.

Pour sa part, le président de la CIPA, Abdelwahab Ziani, a affirmé que ce salon représentait un échantillon des entreprises qui souhaiteraient se lancer dans l’exportation.

"Nous sommes en train de les préparer car nous voulons faire de l’exportation en masse", a-t-il déclaré, en précisant que la CIPA ciblait en premier lieu les marchés africains et les pays voisins en citant, entres autres, la Libye, le Tchad, le Mali, le Niger, la Mauritanie.

"L’avantage des opérations commerciales avec ces pays réside dans la rapidité de la livraison des marchandises qui ne dépasse pas 15 jours et avec une logistique qui nous revient moins cher par rapport à d’autres pays", a-t-il soutenu.

Quant aux produits demandés sur ces marchés, il a cité notamment l’agroalimentaire, les produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques, la céramique, les matériaux de construction, la robinetterie et l’électroménager.

Ouverture du 1er salon international de l’exportation et de la logistique
  Publié le : mardi, 06 juillet 2021 19:36     Catégorie : Economie     Lu : 7 foi (s)   Partagez