BRUXELLES - Le département Europe des relations extérieures du Front Polisario a affirmé, lundi, la nécessité d'exploiter la dynamique résultant du retour à la lutte armée pour ancrer la solidarité européenne avec la question sahraouie tant au niveau populaire qu'officiel, a rapporté l'Agence de presse Sahraouie (SPS).
PARIS - En 2020, 50 journalistes ont été tués et près de sept sur dix l'ont été dans des pays en paix et non des zones de guerre, annonce Reporters sans frontières (RSF) dans son bilan annuel publié mardi.
ALGER- L'année 2020 restera longtemps dans les mémoires comme celle de la normalisation entre des Etats arabes et l'entité sioniste en dépit d'une contestation populaire parfois étouffée dans la violence.
RABAT - Des activistes et des juristes marocains ont alerté sur les dangers de la normalisation des relations israélo-marocaines sur le Maghreb en termes de convoitises expansionnistes sionistes, appelant à mettre en échec le complot visant la sécurité et la stabilité de l'Afrique du Nord.
ALGER - Le représentant du front Polisario en France, Mohamed Sidati a affirmé que le peuple sahraoui s'était inscrit, depuis le 13 novembre dernier, dans une seconde guerre de libération, suite à l'agression marocaine contre des civils sahraouis, insistant sur le lourd message récemment adressé par le Conseil de sécurité à l'adresse des USA et de l'occupant marocain qui tentent de dérailler le processus de décolonisation.
ALGER - Le groupe parlementaire du parti du Front El-Moustakbal a exprimé sa solidarité avec le peuple sahraoui et sa cause juste, conformément à la position de l’Etat algérien qui soutient les questions des peuples dans leur lutte pour la liberté et l’indépendance, se disant préoccupé à l’égard des développements survenant au Sahara occidental suite à la poursuite de la violation par l’occupation marocaine du droit international et des résolutions de la légalité internationale.
TRIPOLI - Le Comité juridique du Forum du dialogue politique libyen (FDPL) s'est réuni lundi pour la seconde fois.
PARIS- L'Union européenne (UE), dont le traité précise que le respect du droit international doit être au cœur de sa politique étrangère, devrait "condamner très clairement" la déclaration du président américain sortant Donald Trump concernant la reconnaissance de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental occupé, estiment le juriste François Dubuisson et le magistrat Ghislain Poissonnier.
BIR LAHLOU - Les unités de l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) "ont mené lundi de nouvelles attaques contre des positions de l’armée de l’occupation marocaine le long du mur de la honte", indique un communiqué du ministère de la Défense sahraouie.
PARIS - Des chercheurs et des scientifiques de l'Observatoire Universitaire International du Sahara Occidental (OUISO) ont demandé à la présidente de l'Institut de recherche pour le développement (IRD) de Marseille des explications sur la signature de conventions de recherche "illégales" entre l’IRD et certaines collectivités ou institutions marocaines relatives à des recherches menées au Sahara occidental occupé, dénonçant "une très grave atteinte à la déontologie scientifique".