L'activité commerciale du port d'Oran en hausse de 7,08% malgré la crise de la Covid-19

Publié le : dimanche, 29 novembre 2020 13:49   Lu : 17 fois
L'activité commerciale du port d'Oran en hausse de 7,08% malgré la crise de la Covid-19

ORAN- Le port d’Oran a réalisé une augmentation de 7,08% de son activité commerciale durant les dix premiers mois de l’année en cours malgré les effets négatifs de la pandémie du virus corona.

Quelque 8.381.026 tonnes de différentes marchandises ont été traitées durant la période en question contre 7.826.874 tonnes durant la même période de l’année écoulée, soit une augmentation de 554.152 tonnes, représentant une croissance dans le traitement des marchandises d’un taux de 7,08 %, a indiqué à l’APS le chargé des statistiques de l’entreprise portuaire d’Oran, Karim Tabouche.

Cette augmentation, réalisée dans le volume de traitement des marchandises grâce aux efforts des travailleurs de cette infrastructure, a permis de relever de l’activité, notamment durant les quatre derniers mois de cette année. Une légère baisse de 1,06% a été enregistrée durant le premier semestre de la même année, a-t-on indiqué.

Le volume des importations a enregistré, jusqu’à la fin du mois d’octobre dernier, quelque 7.107.643 tonnes de différentes marchandises, soit une hausse de 10,98%, en comparaison avec la même période de l’année dernière, alors que le volume des exportations a atteint 719.231 tonnes, soit une baisse de 31,46%, a-t-on relevé de même source.

 

Evolution dans le mouvement des cargaisons solides

               

Le mouvement des cargaisons solides dans le port d’Oran a connu, pour sa part, une évolution de 20,82% comparativement à ce qui a été réalisé durant la même période de l’année dernière, atteignant 4.190.676 tonnes.

Ce volume de marchandises traitées représente 50% de l’activité globale du port d’Oran, sachant que le taux n’avait atteint l’année écoulée que 44,32%, a précisé Karim Tabouche.

Les importations des différents types de céréales viennent en tête des marchandises solides, atteignant quelque 2.797.621 tonnes, soit une augmentation de 304.305 tonnes par rapport à la même période de l’année 2019, alors que l’importation de l'aliment de bétail a connu une hausse de 97%, passant de 355.354 tonnes durant les 10 premiers mois de 2019 à 700.787 tonnes durant la même période 2020.

L’évolution du mouvement des marchandises solides au niveau du port d’Oran a permis de réaliser un "record africain" dans le traitement et le débarquement des graines de soja, avec le débarquement, en 24 heures, les 29 et 30 octobre 2020, de quelque 16.000 tonnes de ce produit, selon la cellule de communication de l’entreprise portuaire d’Oran.


Lire aussi: Covid-19: une enquête sur l'impact de la crise sanitaire lancée fin décembre


A noter qu’en plus des céréales, les marchandises solides comprennent également le ciment, l’argile, le klinker, le sucre roux et d’autres produits.

D’autre part, le volume des marchandises liquides a atteint 297.150 tonnes, soit un taux de 3,55% de l’ensemble des marchandises traitées durant la période indiquée, incluant les hydrocarbures, les huiles végétales, les huiles usées et l’asphalte, dont le volume a augmenté de 2,20% par rapport à l’année dernière.

Quant à l’activité des marchandises diverses, celle-ci a connu un recul de 4,28%, atteignant 4.067.484 tonnes durant les 10 premiers mois de 2019, à 3.893.198 tonnes à la même période de 2020, touchant notamment les produits métalliques, le bois et les produits entrant dans la fabrication d’emballages.

               

Le traitement des conteneurs en recul

 

Le port d’Oran a enregistré un recul dans l’activité de traitement des conteneurs durant la période indiquée avec 182.387 conteneurs traités contre 235.485 durant la même période de l’année dernière, soit une baisse de 22,57%.

Cette baisse est due à l’utilisation de conteneurs de plus grands volumes par rapport à l’année dernière et cela est notable dans l’augmentation du volume des marchandises transportées par conteneurs, passant de 1.111.513 tonnes en 2019 à 1.114.980 tonnes l’année suivante, soit 0,31% de plus, a estimé la même source.

Concernant le mouvement des voyageurs et des véhicules, le port d’Oran a enregistré un mouvement de 33.669 voyageurs (ceux arrivés avant la pandémie et ceux bloqués à l’étranger et rapatriés ensuite), contre 208.088 voyageurs durant la même période 2019. Le mouvement des véhicules est passé de 70.645 véhicules durant la même période en 2019, à 15.124 véhicules, l’année en cours.

Le mouvement des navires a connu une baisse de 23,14%, l’entreprise portuaire d’Oran ayant enregistré l’entrée et la sortie de 641 navires durant la période en question, contre 834 navires en 2019, a souligné le chargé des statistiques de l’entreprise portuaire d’Oran.

Il est à noter que l’entreprise portuaire d’Oran a réduit, durant les trois premiers mois de l’apparition du virus corona, de 45% le nombre des travailleurs, soit 2.344 travailleurs, mais la réduction n’a concerné que le personnel administratif et les agents assimilés. Le reste des travailleurs des services techniques et les agents de sécurité intérieure, ainsi que tous ceux ayant une relation avec les activités d’embarquement et de débarquement ont été maintenus pour que l’activité commerciale ne soit pas touchée.

D’autre part, le travail de quart a été adopté, de 08H00 à 13H00, permettant la régularité des opérations d’embarquement et de désembarquement, sans interruption.

L’EPO veille, en outre, à l’application rigoureuse des mesures de prévention contre la propagation du virus corona, fournissant aux travailleurs les moyens nécessaires et procédant régulièrement à des opérations de désinfection et de stérilisation des édifices et des équipements, ainsi que des unités maritimes et ce, sur une superficie de plus de 80 hectares.

L'activité commerciale du port d'Oran en hausse de 7,08% malgré la crise de la Covid-19
  Publié le : dimanche, 29 novembre 2020 13:49     Catégorie : Régions     Lu : 17 foi (s)   Partagez