La situation de développement dans les zones d’ombre s’est améliorée

Publié le : jeudi, 18 mars 2021 10:42   Lu : 1 fois
La situation de développement dans les zones d’ombre s’est améliorée

OUARGLA - La situation de développement dans les zones d’ombre disséminées à travers le pays enregistre un "avancement notable" grâce aux efforts consentis par l’Etat afin de répondre au mieux aux attentes de la population, a affirmé mercredi dans la commune de N’goussa (Ouargla) le chargé de mission à la présidence de la République, Brahim Merad.

S’exprimant lors d’une visite de terrain de deux jours dans la wilaya d’Ouargla, M. Merad a estimé que la situation de développement dans les zones d’ombre à travers le pays a enregistré, en l’espace d’une année, "un avancement notable, grâce aux efforts menés par les pouvoirs publics, au niveau central et local, pour répondre aux attentes du citoyen et améliorer son cadre de vie par la réalisation de projets retenus dans le cadre de divers programmes de développement".

La démarche intervient en application des directives du président de la République M. Abdelmadjid Tebboune qui accorde un intérêt particulier au développement des zones d’ombre à travers le pays, notamment dans les wilayas dans le Sud du pays et les Hauts plateaux, a souligné M. Merad.

Le nombre de zones d’ombre recensées à l’échelle nationale, depuis le début de l’opération, a été réduit de 15.044 à près de 13.000 zones d’ombre aujourd’hui, a-t-il assuré.

Le chargé de mission à la présidence de la République a consacré la deuxième journée de sa visite de travail dans la wilaya à trois zones d’ombre relevant de la commune de N’goussa, une localité à vocation agricole.

Brahim Merad a entamé sa visite dans la localité de Ghars-Boughoufala qui a bénéficié de projets liés, notamment, à l’aménagement urbain, l’installation de l’éclairage public solaire et à la réhabilitation d’une salle de soins.

Il a fait une halte également au niveau des villages de Oglet-Larbâa et Debbiche qui ont bénéficié d’opérations similaires.


Lire aussi : Les jeunes appelés à contribuer au développement de l’agriculture


Il s’agit, entre autres, de la réalisation d’un réseau d’assainissement, l’aménagement urbain, dont le revêtement de routes et l’installation de l’éclairage public sur 11 km, ainsi que la réalisation de la route reliant Debbich à la RN-56.

Au plan social, des démarches sont entreprises par la commune de N’goussa, en collaboration avec le secteur de la formation et de l’enseignement professionnels, pour favoriser l’insertion professionnelle et assurer l’autonomie économique de la femme rurale à travers la création de petits projets liés aux métiers de l’artisanat et de l’agriculture.

Au cours de sa visite, M. Merad, accompagné des autorités de la wilaya, s’est enquis de différents projets réalisés dans ces régions, tout en étant attentif aux préoccupations soulevées par des représentants de la société civile et des citoyens, telles que l’amélioration de la qualité de l’eau potable, la mise à niveau des conditions de prise en charge sanitaire, le transport collectif rural, le renforcement du réseau d’assainissement, l’ouverture de pistes agricoles et l’amélioration de la qualité de service et la couverture en matière de téléphonie mobile.

La situation de développement dans les zones d’ombre s’est améliorée
  Publié le : jeudi, 18 mars 2021 10:42     Catégorie : Régions     Lu : 1 foi (s)   Partagez