Oran dispose des moyens nécessaires pour développer ses zones d'ombre

Publié le : lundi, 05 avril 2021 19:05   Lu : 3 fois
Oran dispose des moyens nécessaires pour développer ses zones d'ombre

ORAN - La wilaya d'Oran "dispose des moyens nécessaires" pour réaliser le développement escompté dans ses zones d'ombre, a affirmé lundi le chargé de mission à la présidence de la République Brahim Merad.

Dans une déclaration à la presse, en marge de sa visite d'inspection à Oran, M. Merad a indiqué que "la wilaya a réalisé d'importants acquis pour les citoyens, grâce surtout aux moyens financiers dont elle dispose pour le développement escompté dans les zones d'ombre".

"Les villages que nous avons visités ce lundi, à savoir Slatna et El Guetni, dans la commune de Boufatis et El Hedjadjma, dans la commune d'Ain El-Biya, ne peuvent pas être considérés comme des zones d'ombre comme c'est le cas dans les Hauts plateaux et dans le Sud du pays, à l'exception du village d'El Meraiha, dans la commune de Bettioua, qui ne dispose ni d'une école, ni d'une salle de soins ni de réseaux d'assainissement et d'eau potable", a-t-il déclaré, annonçant que plusieurs opérations ont été programmés pour combler ces lacunes.

M.Merad a souligné que, pour cette année, 20 milliards de dinars ont été alloués pour l'amélioration urbaine et 40 milliards DA à l'entretien des routes au profit des 13.587 zones d'ombre au niveau national.

Dans les villages de Slatna et El Guetni, relevant de la commune de Boufatis, le chargé de mission à la présidence de la République a supervisé l'opération de raccordement de 617 foyers au réseau de gaz de ville avec la réalisation d'une station de baisse de tension (2.500 mètres cubes/heure) pour un coût global des deux projets, d'une longueur supérieure à 17 kilomètres, de plus de 134 millions DA.

Au village de Hedjadjma, dans la commune d'Ain El Biya, Brahim Merad a procédé au raccordement de 666 foyers au réseau de gaz naturel d'une longueur de 5,3 km pour un coût de plus de 166 millions DA, avant de présider l'opération de renforcement de l'éclairage public et son équipement en technique LED avec la pose de 280 poteaux électriques, ainsi que la réhabilitation du chemin vicinal reliant Chehairia et douar Hedjadjma (3 km).


Lire aussi : Merad: investir dans les composantes du développement rural


Le chargé de mission à la présidence de la République a également inauguré, au village de Meraihia, dans la commune de Bethioua, un transformateur électrique permettant de renforcer l'éclairage public et fournir à 17 foyers de l'électricité sur un linéaire de 2,3 km, pour un coût de plus de 10 millions DA.

Pour rappel, la wilaya d'Oran compte 64 zones d'ombre, disséminées à travers 15 communes totalisant 62.000 habitants, pour lesquelles 95 opérations de développement ont été programmées pour une enveloppe financière de 1,5 milliard DA.

Au cours de l'année écoulée, 37 opérations de développement ont été réalisées et 58 autres sont en cours au titre de l'exercice 2021 au profit des habitants de 15 communes sur un total de 26 communes de la wilaya d'Oran. Ces opérations portent en majorité sur l'alimentation en eau potable, l'assainissement, l'éclairage public les routes, le gaz et l'électricité.

Media

Oran dispose des moyens nécessaires pour développer ses zones d'ombre
  Publié le : lundi, 05 avril 2021 19:05     Catégorie : Régions     Lu : 3 foi (s)   Partagez