Tizi Ouzou: les produits d’assurance de la CRMA suscite un faible engouement des agriculteurs

Publié le : dimanche, 30 juillet 2017 15:47   Lu : 10 fois
Tizi Ouzou: les produits d’assurance de la CRMA suscite un faible engouement des agriculteurs
APS PHOTOS © 2017

TIZI OUZOU - Les produits d’assurance proposés aux agriculteurs de la wilaya de Tizi Ouzou par la Caisse régionale de la mutualité agricole (CRMA) suscitent un faible engouement, a-t-on appris dimanche de son directeur Madjid Hamdad.

"Malgré le travail d’information et de sensibilisation mené d’une manière permanente sur le terrain par la caisse et ses bureaux au niveau des localités, le nombre d’agriculteurs qui assurent leurs cultures ou leurs élevages demeure très faible", a-t-il relevé.

Mis à part l’élevage bovin dans lequel la CRMA de Tizi Ouzou enregistre le plus grand taux d’adhésion au niveau national avec plus de 350 éleveurs assurés à travers la wilaya, les autres filières demeurent peu couvertes en dépit des facilités mises à la disposition des concernés sur les plans administratif et financier, a-t-il souligné.

Il a cité l’exemple de la céréaliculture dans laquelle la superficie assurée ne dépasse les 2300 Ha sur les 6000 recensés pour un total de 140 céréaliers sur les 400 existants, avec un taux n’excédant pas à 30%.

LA CRMA compte une catégorie d’assureurs fidélisés qui renouvellent annuellement leurs adhésions. D’autres, qui ont bénéficié de crédits dans le cadre des différents dispositifs de l’emploi s’assurent par obligation pendant la première année de démarrage de l’activité pour ne plus renouveler leurs contrats, a-t-il précisé.

Le constat ne diffère pas pour d’autres créneaux comme la cuniculture, l’aviculture, l’apiculture, l’élevage ovin et caprin et l’arbre fruitier, a-t-il regretté, avançant un taux d’adhésion ne dépassant pas les 3% pour la dernière filière citée.

Pourtant, la CRMA a introduit des réductions allant jusqu’à 50% sur ses tarifs d’assurance pour certains activités à l’image de l’élevage bovin et ovin pour lesquels seuls l’expertise sanitaire et l’existence d’un espace adéquat pour l’exercice de l’activité est exigée.

Au volet du risque agricole, l’assurance des cultures céréalières a connu une réduction de 40% des tarifs exercés en plus des facilitations administratives introduites en vue d’inciter les propriétaires à s’assurer.

Même la nouvelle offre Taâmine El Thika destinée aux agriculteurs ayant des petits élevages et des petites cultures, n’attire pas les convoitises puisque seulement une dizaine de contrats ont été signés à travers les 14 bureaux locaux de la caisse depuis son lancement en mars dernier, a-t-il ajouté.

Pour y remédier et tenter d’inculquer la culture de l’assurance aux agriculteurs de la wilaya, la CRMA en collaboration avec la direction des services agricoles (DSA), sillonne régulièrement les 22 daïras de la wilaya de Tizi Ouzou et organise des campagnes de sensibilisation et d’information sur les différents produits d’assurance mis à leur disposition, a-t-il fait savoir.

"Nous ne ménageons aucun effort pour essayer de convaincre les personnes qui exercent dans le secteur agricole. Nos agents effectuent des sorties sur le terrain et se déplacent jusqu’à eux pour leur expliquer l’importance de cette démarche dans la prévention des risques à l’instar des incendies qui ont ravagé depuis quelques jours plusieurs hectares de céréales, d’arbres fruitiers et des élevages", a-t-il assuré.

M. Hamdad a précisé dans ce sillage que six (06) céréaliers ont été indemnisés par la CRMA à l’issue des derniers incendies qui ont touché la wilaya de Tizi Ouzou et la procédure est actuellement en cours pour trois autres agriculteurs.

Tizi Ouzou: les produits d’assurance de la CRMA suscite un faible engouement des agriculteurs
  Publié le : dimanche, 30 juillet 2017 15:47     Catégorie : Régions     Lu : 10 foi (s)   Partagez