Ghardaïa: bientôt une étude pour déterminer les points noirs et lacunes du réseau routier

Publié le : mardi, 06 février 2018 11:28   Lu : 1 fois
Ghardaïa: bientôt une étude pour déterminer les points noirs et lacunes du réseau routier

GHARDAIA - Une étude portant sur les points noirs et lacunes du réseau routier ainsi que les causes des accidents de circulation dans la wilaya de Ghardaïa sera très prochainement lancée, a révélé mardi à l'APS le directeur des travaux publics (DTP), Ali Teggar.

Cette étude sera élaborée en collaboration avec les services de la sécurité routière du groupement de la Gendarmerie nationale de Ghardaïa et les ingénieurs des travaux publics pour mettre en place une stratégie de sécurité routière et de prévention des accidents de la route, en tenant compte sur le terrain des lacunes et autres points noirs du réseau routier de la wilaya, eu égard au lourd bilan de mortalité routière enregistré au cours des dernières années, a précisé M. Teggar.

Cette étude permettra d'identifier sur le terrain les points noirs et les lieux d'accidents récurrents, en tenant compte des spécificités de chaque route, dans le but de prendre les mesures qui s'imposent et faire face à la problématique des accidents de la route, a ajouté le DTP.

Des sorties sur le terrain seront organisées avec les éléments de la gendarmerie durant le mois de février courant, à travers le territoire de la wilaya, pour élaborer une carte des accidents de la circulation et répertorier les points noirs nécessitant une intervention urgente, notamment en matière de signalisation horizontale et verticale afin de faciliter la circulation et d'améliorer le confort dans l'usage de la voirie, a-t-il expliqué.

Des efforts ont été déployés ces dernières années pour la modernisation et l'amélioration du niveau de service du réseau routier de la wilaya, notamment la réalisation de 85 ouvrages d'art (39 ponts et 46 dalots), répartis sur les routes et autres chemins traversant la wilaya de Ghardaïa, et ce pour un investissement de plus de 8 milliards DA, a fait savoir M. Teggar.

En Outre, les pouvoirs publics ont investi "des sommes colossales" pour le développement des infrastructures routières traversant la wilaya de Ghardaïa réputée comme milieu aride qui exige le consentement d'importants investissements, la recherche d'alternatives techniques et l'adaptation des exigences aux particularités environnementales de ce milieu, a poursuivi le responsable.

Des travaux de modernisation, de renforcement et de dédoublement de voies du réseau routier classé routes nationales dans la wilaya de Ghardaïa ont été effectués pour faciliter les déplacements, améliorer la connexion entre les différentes localités, villes et dessertes structurantes de la wilaya ainsi que l'amélioration de la sécurité routière, l'élimination des points noirs et l'allègement du trafic durant les crues cycliques des oueds et rivières de la région.

La wilaya de Ghardaïa a enregistré, selon un bilan de la protection civile, durant l'année écoulée, 582 accidents ayant engendré 50 morts et 845 blessés, contre 601 accidents en 2016 (40 morts et 743 blessés).

Elle dispose d'un réseau routier de 1.037 km de route nationale (sans tenir compte des 50 km de la route d'évitement de la vallée du M'zab non encore classée), de 292 km de chemins de wilaya et de 463 km de routes communales, dont 258 km revêtus.

Ghardaïa: bientôt une étude pour déterminer les points noirs et lacunes du réseau routier
  Publié le : mardi, 06 février 2018 11:28     Catégorie : Régions     Lu : 1 foi (s)   Partagez