Ghardaïa: formation de 20 jeunes aux métiers de restauration du vieux bâti des ksour

Publié le : mercredi, 28 février 2018 12:24   Lu : 19 fois
Ghardaïa: formation de 20 jeunes aux métiers de restauration du vieux bâti des ksour

GHARDAIA- Une vingtaine de jeunes de Ghardaïa bénéficient d'une session de formation dans des métiers de restauration et de réhabilitation de l'habitat traditionnel, en prévision du lancement des travaux de restauration et d'aménagement du vieux bâti menaçant ruine des ksour du M'zab, a-t-on appris mercredi auprès de la direction locale de la Culture.

Initiée par l'association de jeunes "El-Amel'' de Béni-Isguen, en coordination avec l'Office de protection et préservation de la vallée du M'zab (OPVM) et l'Institut national spécialisé de la formation professionnelle "Mohamed Cherif Messaâdia'' de Ghardaïa, cette session de formation d'une semaine vise la réhabilitation des métiers de l'architecture du M'zab et des matériaux de construction locaux notamment la pierre, le gypse "Timchemt'' ainsi que le bois fabriqué à partir des troncs de palmiers, a précisé à l'APS le chargé du patrimoine à la direction de la Culture, Mohamed Alouani.

Cette session de formation s'appuie sur un savoir-faire inégalé et les traditions locales séculaires en matière de patrimoine matériel du M'zab qui reflète la grandeur d'un passé architectural glorieux, a expliqué M. Alouani, insistant sur la nécessité de restaurer le bâti menaçant ruine des ksour, en reproduisant l'original afin de respecter les oeuvres de nos aïeux classées patrimoine mondial de l'humanité.


Lire aussi: Publication prochaine de brochures sur les ksour d’Oued M’zab


De son côté, le président de l'association "El-Amel'', Youcef Mekenine, a expliqué que cette opération de formation, qui s'inscrit dans le cadre d'une convention entre l'OPVM et les services de la formation professionnelle, vise outre à inculquer aux jeunes artisans les techniques de restauration et de réhabilitation du vieux bâti classé et de promouvoir l'employabilité des jeunes dans les métiers de restauration, en prévision du lancement des programmes de réhabilitation et de sauvegarde des monuments et autres cadres bâtis de la région classée patrimoine universel.

Cette formation, qui sera sanctionnée par des diplômes délivrés par les services de la formation professionnel permettant aux jeunes stagiaires de prendre part aux différents programmes de réhabilitation des sites et monuments historiques de la région, est encadrée par un panel de spécialistes en la matière, dont des architectes de l'OPVM, des enseignants universitaires et des formateurs des secteurs de la Culture et de la Formation professionnelle, a fait savoir M. Mekenine.

                                                                                     

Durant cette session de formation qui s'achève au début du mois de mars, des cours de travaux pratiques au niveau du ksar de Béni-Isguen, classé par l'UNESCO monument historique et datant du 15ème siècle, appuyés par des manuels pédagogiques sur les techniques de restauration et de réhabilitation du vieux bâti élaborés à l'initiative de l'OPVM, seront dispensés pour permettre aux stagiaires de s'adapter aux techniques de restauration et de consolidation des édifices, le traitement et la réhabilitation de deux maisons menaçant ruine.

Haut lieu d'architecture traditionnelle, la région du M'zab, composée de cinq ksour (villes forteresses) fondés dès le 10ème siècle et serpentés par une vallée, classée patrimoine mondial en 1982, est très courtisée par de nombreux touristes pour son architecture traditionnelle, ses remparts et les places du marché de chaque ksar, ajoutés aux belles mosquées qui surplombent la vallée.Cet important site, "véritable école d'architecture'', édifié pour une vie communautaire respectueuse de la sociologie locale, connait une dégradation de jour en jour du fait des vicissitudes du temps, de la cruauté des intempéries, et des effets de l'Homme, entachant le passé prestigieux du M'zab et constituant une préoccupation majeure des instances nationales et internationales dans le but de le sauver et de le réhabiliter.

A cet effet, la vallée du M'zab a été également classée par les pouvoirs publics comme "Secteur Sauvegardé", en promulguant le 04/06/2005 un décret exécutif N - 05/209 qui permet l'élaboration d'un plan de sauvegarde en conformité avec la loi sur le patrimoine 04/98 du 15/07/1998 signale-t-on. 

Ghardaïa: formation de 20 jeunes aux métiers de restauration du vieux bâti des ksour
  Publié le : mercredi, 28 février 2018 12:24     Catégorie : Régions     Lu : 19 foi (s)   Partagez