Réflexion pour lancer des nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale

Publié le : lundi, 12 avril 2021 12:19   Lu : 3 fois
Réflexion pour lancer des nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale

ALGER- Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a appelé, lundi, à lancer une réflexion pour l'ouverture de nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale, mettant en avant la nécessité d'améliorer la qualité de la formation en sciences médicales.

Dans son allocution à l'occasion de l'ouverture officielle de la rentrée de la formation en doctorat et de la formation en résidant en sciences médicales, diffusée par visioconférence au niveau de tous les établissements de l'Enseignement supérieur, M. Benziane a souligné la nécessité "de lancer une réflexion pour l'ouverture de nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale et d'accompagner le secteur de la santé dans la production des médicaments pour subvenir aux besoins nationaux et hisser l'Algérie au rang des pays exportateurs".

"L'Algérie a, dans une certaine mesure, relevé le défi d'assurer une couverture quantitative de médecins spécialistes à travers les régions du pays, à l'exception de certaines spécialités rares", a ajouté le ministre.

Il a insisté, dans ce sens, sur "la nécessité de poursuivre les efforts pour améliorer la qualité de la formation en sciences médicales, à la faveur d'un travail permanent et d'une coordination avec le ministère de la Santé pour assurer les conditions pédagogiques de la formation, notamment dans les lieux de stage".

A cette occasion, M. Benziane a appelé "la corporation universitaire à déployer tous les efforts pour hisser l'université algérienne au rang des universités mondiales développées, et ce à travers la formation d'étudiants en mesure de réaliser des recherches scientifiques innovantes et de qualité".


Lire aussi : "La Palme scientifique" sera attribuée en mai aux enseignants et chercheurs


Dans cette perspective, "il est nécessaire de réhabiliter les formations en doctorat, en adoptant une stratégie globale inclusive de tous les acteurs pour une prise en charge optimale des besoins effectifs des différents secteurs".

"Le secteur a procédé à l'élaboration d'un nouveau concept pour l'ouverture des domaines de formation au cycle doctorat à lancer à partir de la prochaine entrée universitaire, prenant en considération les domaines de recherche dont la priorité est définie dans le cadre des programmes nationaux de la recherche", a fait savoir le ministre.

S'adressant aux doctorants, le ministre a appelé à "faire de l'université une locomotive du développement socio-économique sur tous les plans, et ce pour l'édification de l'Algérie nouvelle". Il les a invités à "accorder davantage d'importance à la qualité des thèses soutenues, et ce peu importe la durée de préparation".

Et de rappeler les moyens et équipements mis à la disposition de l'université, lui permettant d'accomplir au mieux son rôle socio-économique, notamment en cette conjoncture nécessitant la conjugaison de tous les efforts pour bâtir l'Algérie nouvelle.

Réflexion pour lancer des nouvelles spécialités en pharmacie et en médecine fondamentale
  Publié le : lundi, 12 avril 2021 12:19     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 3 foi (s)   Partagez