Cancer du sein: un soutien psychologique au profit des femmes des zones d’ombre d'Oran

Publié le : dimanche, 15 novembre 2020 13:41   Lu : 4 fois
Cancer du sein: un soutien psychologique au profit des femmes des zones d’ombre d'Oran

ORAN- Environ de 25 femmes des zones éloignées de la wilaya d’Oran ayant subi le cancer du sein bénéficient actuellement d’une prise en charge psychologique dans le cadre de la caravane de dépistage de la maladie, organisée par la direction de wilaya de la Santé et de la population (DSP), a-t-on appris dimanche de la responsable locale du programme national du dépistage du cancer du sein.

Ces femmes ayant subi un cancer du sein ou une ablation de sein pour cause de cancer, nécessitent un réel soutien psychologique en raison des séquelles psychologiques laissées par le traitement thérapeutique (radiothérapie et chimiothérapie) et la chirurgie, a précisé à l’APS, Dr. Faïza Mokdad.

Le cancer du sein constitue un véritable combat si l’on considère la longueur des parcours thérapeutiques, un véritable parcours du combattant pour les femmes et "l’ablation du sein est parfois nécessaire pour supprimer la tumeur mais souvent mal vécue par les femmes, un soutient psychologique est plus qu’impératif", précise-t-on.

"Nous avons intégré ces femmes issues de zones rurales et éloignées dans des groupes de paroles pour leur permettre de s’exprimer, de raconter leurs histoires et expériences avec le cancer, elles seront suivies par des psychologues qui les aideront à surpasser leur douleur psychologique", a-t-elle souligné.


Lire aussi: Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert


Cette caravane de dépistage du cancer du sein organisée à l'occasion du mois d'Octobre rose, a touché 37 zones d’ombre dans la wilaya d’Oran, Plus de 1400 femmes, de toutes tranches d’âge ont été sensibilisées et 670 d’entre elles ont été examinées au niveau du Clino-mlobile, mobilisé pour l’occasion.

Ce Clino-mobile, a été doté de boxs de consultation, d’interrogatoire et d’échographie, et aussi de Médecins généralistes, de sages femmes, d’un psychologue, d’une conseillère en allaitement maternel et d’un oncologue et gynécologue.

21 femmes âgées (de 23 à 49 ans) montraient, après examens des lésions très suspectes du sein, elles ont été prise en charge et orientées pour effectuer des examens plus approfondis, des bilans des biopsies entre autres.

Cancer du sein: un soutien psychologique au profit des femmes des zones d’ombre d'Oran
  Publié le : dimanche, 15 novembre 2020 13:41     Catégorie : Société     Lu : 4 foi (s)   Partagez