Adrar : investir dans le droit coutumier pour la cohésion et la stabilité sociales

Publié le : mercredi, 21 novembre 2018 17:03   Lu : 2 fois
Photo APS
Photo APS

ADRAR, 21 nov 2018 (APS) - Des participants à la 7eme édition du colloque national sur la Sira Ennabaouia (ligne de conduite du prophète QSSSL) ont mis en avant, mercredi à Adrar, l’importance de la valorisation des aspects positifs du droit coutumier pour les exploiter dans le raffermissement de la cohésion et la stabilité sociales.

Dans son intervention, Cheikh Moulay Mohamed El-Mehdi, de l’Ecole coranique "Malek Ibn-Anes", a indiqué que les sociétés ont de tout temps recherché la mise en place des soubassements d’une vie dans la quiétude, la stabilité et la paix sociales.

"Les sociétés ont ainsi recouru au droit coutumier, en tant que moyen de régulation des diverses relations humaines, en vue d’éviter de porter atteinte à la paix sociale, à l’image du droit coutumier adopté dans la région du Touat pour le partage de l’eau d’irrigation agricole à travers le système des foggaras, la Touiza (travaux de bénévolat), le troc et d’autres relations sociales conformes aux préceptes de l’Islam’’, a souligné Cheikh Moulay El-Mehdi, lors de ce colloque qu’abrite la maison de la Culture d’Adrar, à l’initiative de l’Ecole coranique "Malek Ibn-Anes" du ksar d’Ougdim du défunt Cheikh Moulay Touhami Ghitaoui (père de l’intervenant).

Selon le Cheikh, "les zaouïas ont assumé, en tant qu’institutions spirituelles ancrées dans le droit coutumier social, d’importantes missions socioreligieuses et scientifiques ayant contribué grandement à la consolidation de la paix et de l’entraide sociales, dans toutes leurs formes".


Lire aussi: Mostaganem: "Dara Tbouchir" pour célébrer le mawlid Ennabaoui


Les participants au colloque ont appelé, en outre, à valoriser les aspects positifs du droit coutumier des sociétés, selon les règles religieuses, et à rejeter des aspects négatifs de ce droit, source de dislocation des sociétés, dont l’exagération dans la détermination des dots et des couts faramineux des fêtes nuptiales.

Le programme de cette rencontre, à laquelle ont pris part des imams, des universitaires et de nombreux étudiants, prévoit une série de communications et d’exposés ayant trait au droit coutumier, son ancrage légal, son exploitation et son rôle dans l’éducation et les comportements dans la région du Touat.

Les cas gérés par le droit coutumier en tant que source de législation islamique, l’application du droit coutumier dans certaines règles de l’Etat-civil, le rôle du droit coutumier dans l’ancrage des fondements de la société musulmane et la place du droit coutumier dans la doctrine Malékite, le rôle du droit coutumier dans le dénouement des conflits sociaux et l’instauration de la réconciliation ont également été mis en exergue par les intervenants. Initié annuellement par l’Ecole coranique Malek Ibn-Anes dans le cadre de 

la célébration du Mawlid Ennaboui, ce colloque donne lieu également à des regroupements de Madih (chants religieux) et l’animation de prêches tout au long de ce mois du calendrier hégirien, ont indiqué les organisateurs.

Adrar : investir dans le droit coutumier pour la cohésion et la stabilité sociales
  Publié le : mercredi, 21 novembre 2018 17:03     Catégorie : Société     Lu : 2 foi (s)   Partagez